1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Du mouvement dans la question chypriote

- Dans leurs pages internationales, les journaux allemands de ce lundi jettent un regard vers Chypre, l'île de la Méditerranée divisée depuis trente ans entre une partie turque et une partie grecque ... - Le plan de réunification de Chypre proposé par Kofi Annan, - deux cantons liés par un gouvernement fédéral central aux pouvoirs limités-, a été admis dans son principe. Ces progrès surprenants dans les négociations obtenus vendredi soir à New York entre le président chypriote turc Rauf Denktash et le dirigeant grec chypriote Tassos Papadopoulos au siège de l 'Onu s'expliquent avant tout, selon la plupart des éditorialistes, par le souhait de la Turquie de devenir membre de l'Union européenne... « Les Grecs ne veulent pas perdre leur influence au sein de l'Union européenne et affaiblir dans les négociations la position de leurs frères et soeurs de l'île, estime la SCHWÄBISCHE ZEITUNG. Et les Turcs ne peuvent se permettre de tergiverser. Si leur vision politique est d'adhérer un jour à l'Union européenne, alors la question de Chypre est un test. C'est seulement si une île unifiée entre le 1er Mai dans l 'Union que se tairont les voix ineffables comme par exemple celles au sein de la CSU, (l'Union Chrétienne - Sociale, le parti d'opposition conservateur allemand) qui prétendent que la Turquie n'aurait pas sa place en Europe..." « Le Premier ministre turc Erdogan met tout en oeuvre pour que son pays entre dans l'UE, estime la MÄRKISCHE ODERZEITUNG , c'est pourquoi Ankara ne soutient plus Rauf Denktash dans sa politique de séparation. » DER SPIEGEL a une autre explication pour le changement d'attitude du chypriote turc Denktash qui accepte maintenant une solution qu'il rejetait encore récemment. Ce qui a été décisif sur le plan psychologique , explique le magazine de Hambourg, est le fait que Denktash, âgé de 80 ans et gravement malade du coeur, ne veut pas se retirer sans laisser à son peuple quelque chose de durable. Et sous le titre « L'Europe, une obsession », l'éditorialiste rappelle que le chef de la diplomatie turque Abdullah Gül, farouche partisan de l'adhésion de la Turquie à l'UE, a incité son compatriote de Chypre à poursuivre les négociations en vue de la réunification de l'île par ces mots: 'continuez, Monsieur Denktash. Vous entrerez dans l'Histoire ! » Les Chypriotes condamnés à un accord, titre la TAGESZEITUNG de Berlin. Après l'accord de principe à New York, les chypriotes grecs et turcs auront encore de difficiles questions de détails à résoudre, relève le journal. Mais à la différence des douzaines de tournées de négociations des décennies passées, les possibilités de réduire à néant le compromis trouvé sont maintenant limitées. En effet, Chypriotes turcs et grecs ont accordé les pleins pouvoirs au Secrétaire Général des Nations Unies Kofi Annan pour qu'en cas de désaccord il agisse en tant qu'arbitre neutre et formule lui-même le texte adéquat dans la constitution...
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !