1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Dresde, ville xénophobe?

Deux attentats à la bombe ont visé lundi soir une mosquée et un palais des congrès à Dresde, dans l’est de l’Allemagne. Cette ville de plus de 500.000 habitants est située dans l'ancienne RDA communiste.

Deutschland Sprengstoffanschläge in Dresden (Reuters/T. Schlief)

Les traces de l'attentat à l'explosif sur la porte de la mosque de Dresde

La première bombe artisanale a explosé tard lundi soir à l'entrée d'une mosquée où se trouvaient un imam, son épouse et leurs deux fils. Seuls le mur et la porte ont été endommagés, il n’y a, par chance, pas eu de victimes. Trente minutes plus tard, un autre engin explosait cette fois-ci sur la terrasse d'un palais des congrès de la ville. Celui-là même où le président allemand Joachim Gauck et la chancelière Angela Merkel doivent se rendre dans le cadre des festivités du 3 octobre, la fête nationale marquant le 26e anniversaire de la Réunification allemande.

"Cinq années après la découverte de la série de meurtres perpétrés contre des étrangers par la NSU, une cellule néo-nazie et 24 ans après les émeutes et crimes xénophobes de Rostock-Lichtenhagen, les violences racistes se perpétuent, rien n’a vraiment changé", constate la Süddeutsche Zeitung. Au contraire, le climat xénophobe s’intensifie. Dans son dernier rapport, l’Office fédéral de la police criminelle parle d’un „climat de peur" entretenu par les extrémistes de droite dans de larges parties de l’est de l’Allemagne. En deux décennies, les responsables politiques et l’Etat n’ont pas réussi à changer ce climat. C’est là l’amer constat que l’on doit faire après les derniers attentats de Dresde", conclut le quotidien de Munich...

Deutschland Polizeieinsatz in Dresden IC wegen Terrorverdachts geräumt (picture-alliance/dpa/S. Willnow)

Les services de sécurité en état d'alerte

Les auteurs de ces crimes sont encore inconnus.

Mais les services de sécurité attribuent d'ores et déjà ces deux attentats à l’extrême-droite radicale.

Pour le quotidien régional Westfalen Post, l’explosion devant le centre de congrès de la ville de Saxe est une attaque symbolique contre les plus hauts représentants de l’Etat. L’explosion contre la mosquée est une attaque très concrète contre les musulmans dans le pays... Cette terreur est dirigée contre la République, ses valeurs et tous ses habitants…"conclut l’éditorialiste...

"Après ces attentats, Dresde et le Land de Saxe, au pilori, sont considérés comme l’épicentre de la xénophobie en Allemagne, déplore de son côté la Leipziger Volkszeitung, un quotidien de la région. Les actions anti immigrants à Heidenau, Freital et plus récemment à Bautzen semblent donner raison à ces jugements, même si c’est une caricature exagérée qui ne correspond pas à la grande majorité des Saxons", assure le quotidien de Leipzig…

Hillary Clinton et Donald Trump...

Plusieurs grands journaux reviennent sur le débat télévisé entre les deux candidats à la présidence américaine.

USA Wahlkampf TV Duell (Reuters/L. Jackson)

Les deux rivaux se serrent la main après le débat

"Avantage Hillary Clinton!", titre la Frankfurter Rundschau. " Tel est l’arbitrage quasi unanime du duel télévisé des deux candidats à la présidence américaine. Même certains partisans de Donald Trump sont de cet avis tout en s’empressant de rappeler que deux autres débats sont encore prévus. La candidate démocrate Hillary Clinton a peut-être dominé son challenger républicain apparemment mal préparé et nerveux par moment. Mais l’élection est encore loin d’être déjà gagnée ", souligne le quotidien de Francfort...

Selon le quotidien die Welt, "Le premier débat télévisé entre Clinton und Trump a montré, de manière exemplaire, pourquoi l’un des deux a les capacités de conduire la plus puissante nation du monde et l’autre pas! Hillary Clinton était bien préparée, elle avait plusieurs flèches dans son carquois. Donald Trump lui, rappelait en partie un amateur agressif face à un professionnel doté de sang-froid"...

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !