1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Douze candidats à la présidentielle en Algérie

Le Conseil constitutionnel a enregistré 12 dossiers de candidature pour la présidentielle dont le premier tour est fixé au 17 avril. La liste définitive des candidats dervait être rendue publique d'ici dix jours.

Qui occupera le palais présidentiel après l'élection de 2014?

Qui occupera le palais présidentiel après l'élection de 2014?

Outre Abdelaziz Bouteflika, on retrouve des ''vieux routiers'' de la scène politique algérienne. D'abord, l'ancien Premier ministre Ali Benflis, candidat malheureux à la présidentielle de 2004. Il est consideré comme le principal challenger du président sortant. Ensuite, il y a Ali Zeghoud, le président du Rassemblement algérien, et enfin Abdelaziz Belaïd du Front el-moustakbal, un produit du Front de Libération Natioanl - FLN, au pouvoir.

Une seule femme candidate

Elle s'appelle Louisa Hanoune. La présidente du parti des travailleurs n'en est pas à son premier essai. Elle a déjà tenté - sans succès - sa chance en 2004 et 2009. Louisa Hanoune est omniprésente sur la scène politique de son pays.

Abdelaziz Bouteflika, candidat à sa propre succession

Abdelaziz Bouteflika, candidat à sa propre succession

Mais sa candidature n'est pas prise au sérieux par les algériens. On lui reproche sa proximité avec le président sortant, Abdelaziz Bouteflika. C'est ce que nous confirme Saib Rabia, journaliste au service politique du quotidien El Watan, à Alger (écouter ci-dessous).

L'opposition algérienne opte pour le boycott

Les principaux partis d'opposition sont absents de la course. Le Rassemblement pour la culture et la démocratie et le front des forces socialistes, notamment. Ils ont decidé de boycotter le scrutin. Un scrutin joué d'avance selon eux. Selon le professeur Rachid Ouaissa, du Centre du Proche et Moyen Orient à l'université de Marbourg en Allemagne, l'opposition n'est pas unie. Ce qui devrait contribuer à la victoire sans surprise d'Abdelaziz Bouteflika (écouter ci-dessous).

Le conseil consitutionnel a maintenant dix jours pour publier la liste définitive des candidats. La campagne électorale, elle, debute le 23 mars.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !