1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Double attentat à Istanbul

Bilan provisoire de ce double attentat : 17 morts dont 5 enfants et plus de 150 blessés. L’attaque n’a pas encore été revendiquée mais les enquêteurs privilégient la piste du PKK, le Parti des travailleurs du Kurdistan

default

« Le PKK massacre des civils », « Lâches », titraient ce matin les quotidiens turcs Hürriyet et Vatan. Les enquêteurs ne sont pas les seuls à privilégier la piste des rebelles kurdes : plusieurs journaux turcs accusent très clairement le PKK d'être à l'origine de ce double attentat. Pour Hürriyet, il ne fait aucun doute que ces attaques sanglantes sont l'affaire du parti des travailleurs du Kurdistan, un parti affaibli par des offensives de l'armée turque. Hier encore, celle-ci annonçait avoir tué douze séparatistes au cours d'une opération aérienne dans le nord du pays. Le quotidien Vatan fait quant à lui remarquer que le type d'explosif utilisé est le même que celui qui avait été employé l'an dernier lors d'une attaque dans un centre commercial d'Ankara. Et cet attentat avait été attribué par les autorités aux rebelles kurdes. Cependant selon un spécialiste du terrorisme au sein du quotidien, il ne faut pas se précipiter sur des conclusions avant que les enquêteurs officiels ne se prononcent, car pour le PKK, il est assez difficile de perpétrer une action aussi professionnelle à Istanbul.

Bombenanschlag in Istanbul Türkei

Le double attentat a eu lieu dans une avenue commerçante d'Istanbul, sur la rive européenne de la ville

C'est en tous les cas la plus grave attaque qu'ait connue la métropole depuis cinq ans. Les deux bombes, qui ont explosé à une dizaine de minutes d'intervalle, étaient placées dans deux poubelles, sur une avenue commerçante animée, située sur la rive européenne de la ville. Le premier engin a explosé sans faire de morts. Les gens se sont rassemblés sur les lieux et c'est la seconde déflagration, beaucoup plus puissante selon des témoins, qui a fait des victimes. Pour Muammer Güler, gouverneur d'Istanbul, le but de ce double attentat était de faire autant de morts que possible. Selon lui, il ne fait aucun doute qu'il s'agit d'une attaque terroriste.

Bombenanschlag in Istanbul Türkei

Les enquêteurs privilégient la piste du PKK

Une attaque qui intervient dans un contexte politique tendu. Ce matin, la justice commençait à délibérer sur une possible interdiction de l'AKP, le parti de la justice et du développement du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan. Le parti au pouvoir risque d'être dissous pour atteinte au principe de laïcité de l'Etat. Par ailleurs, un tribunal d'Istanbul a décidé vendredi dernier de juger des putschistes présumés soupçonnés de vouloir renverser le gouvernement.

Flagge der linksnationalistischen Arbeiterpartei Kurdistans, PKK gleich Partia Karkaren Kurdistan

Drapeau du Parti des travailleurs du Kurdistan

Les réactions internationales ne se sont guère faites attendre. Le chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier notamment a assuré la Turquie du soutien de l'Allemagne. Parallèlement, le ministère des Affaires étrangères a de nouveau déconseillé aux ressortissants allemands de se rendre en Turquie. Début juillet, trois touristes allemands avaient été enlevés par le PKK dans l'est du pays.





default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !