1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Dossier Sankara : une épine dans le pied des autorités

Un décret portant autorisation d’exhumation et d’expertises des restes de Thomas Sankara a été adopté par le gouvernement. Malgré ce geste, la famille Sankara n'est pas satisfaite.

Écouter l'audio 02:01

"Ce n’est pas à la famille de l’exhumer mais la justice" (Mariam Sankara)

La réouverture du dossier Sankara ne semble pas être pour demain mais pour les autorités, une nouvelle étape vient d'être franchie dans l'enquête sur l’assassinat de l’ancien président, Thomas Sankara. Le compte-rendu du Conseil des ministres précise que l’adoption de ce décret permet aux ayants-droit de l'ancien chef de l'État d’ouvrir la supposée tombe de Sankara en vue de procéder à toutes expertises nécessaires à son identification. Et c’est justement ce que regrette Mariam Sankara, la veuve de l’ancien chef la révolution burkinabé (audio). La famille de l’ancien président burkinabé est déçue par la décision des nouvelles autorités. Quelle est donc la meilleure voie pour faire la lumière sur l’assassinat de l'ancien capitaine révolutionnaire? Ecoutez la réponse du juriste burkinabé Guy Hervé Kam et les propos de Mariam Sankara en cliquant sur l’image.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !