1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Dos Santos réélu sans surprise en Angola

La presse gouvernementale n'a pas attendu les résultats définitifs pour déclarer le MPLA vainqueur des élections générales. José Eduardo dos Santos est donc reconduit pour cinq ans à la tête du pays.

« Le MPLA est le grand gagnant des élections générales de 2012 et tout montre une victoire avec plus de 75% des suffrages exprimés », écrit ainsi le quotidien gouvernemental Jornal de Angola sur son site internet, ajoutant que « la tête de liste du parti, José Eduardo dos Santos, est élu président de la République ».

José Eduardo dos Santos est réélu

José Eduardo dos Santos est réélu

Selon les derniers résultats partiels, publiés dimanche par la commission électorale et portant sur 85% des bureaux de vote, le MPLA a obtenu un peu moins de 73% des suffrages contre 81% lors des dernières élections en 2008. Son principal adversaire, l'UNITA, remporte 18,2%. Le nouveau parti Casa, qui rassemble des déçus des deux partis, arrive troisième avec 5,6% des voix. C'était la troisième fois depuis l'indépendance de 1975 que les Angolais étaient appelés aux urnes pour des élections générales. Le chiffre provisoire de la participation s'élève à environ 57% des inscrits, a précisé la commission.

Plus de 30 ans au pouvoir

Depuis la modification de la constitution en 2010, le chef du parti qui remporte les élections législatives devient automatiquement président de la République. La victoire du MPLA au scrutin du 31 août permet donc à José Eduardo dos Santos, 70 ans, de se maintenir au pouvoir pour les cinq prochaines années. Ce dernier dirige l'Angola depuis près de 33 ans. Il a promis de poursuivre la reconstruction de son pays dévasté par la guerre civile qui a duré de 1975 à 2002. Il a aussi promis de mieux distribuer les richesses dans l'ancienne colonie portugaise devenue deuxième producteur de pétrole d'Afrique mais où une grande partie de la population vit encore dans une extrême pauvreté.

L'opposition crie à la fraude

L'opposition, qui était représentée par huit partis, dénonce des irrégularités. « L'UNITA se prépare à présenter des documents qui montrent que les résultats diffusés par la Commission nationale électorale ne sont pas identiques à ceux relevés par les scrutateurs dans les bureaux de vote », a indiqué le principal parti d'opposition sur son site internet. Le nouveau parti Casa, arrivé troisième avec 4,7%, s'apprêterait à faire la même chose, affirme l'UNITA dont le chef, Isaias Samakuva, avait sévèrement critiqué, samedi, le déroulement du scrutin.

La journée de vote s'est déroulée dans le calme, mais l'opposition dénonce des irrégularités

La journée de vote s'est déroulée dans le calme, mais l'opposition dénonce des irrégularités

Selon lui, des milliers d'observateurs de son parti ont été empêchés d'accéder aux bureaux de vote de la capitale Luanda. Il affirme également que de nombreux électeurs ne savaient pas où ils devaient voter et que certains bureaux ont ouvert avec beaucoup de retard.

Depuis janvier, l'UNITA dénonce des problèmes dans l'organisation du scrutin, notamment dans la constitution des listes d'électeurs et l'accréditation des scrutateurs des partis. Des critiques partagées par Elias Isaac, de l'ONG Open Society Angola : « C'est un processus électoral marqué depuis le début par de nombreux problèmes, déplore le militant. Il y a eu beaucoup de réclamations et je fais partie de ceux pour qui ces élections ne sont absolument pas crédibles. »

Malgré ces critiques, le vote de vendredi s'est déroulé dans le calme. Les missions d'observation de la Communauté des pays lusophones et de l'Union africaine ont salué dans une déclaration commune des élections « libres et transparentes » mais soulignent que des améliorations sont « souhaitables dans l'accréditation des observateurs nationaux et internationaux et celle des scrutateurs des partis ».

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !