1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

REVUE DE LA PRESSE

Donald Trump, seul contre six?

La plupart des journaux allemands critiquent l'attitude de Donald Trump lors du sommet de l'OTAN à Bruxelles et du G7 de Taormina. Certains évoquent aussi l'attentat présumé qui devait toucher Martin Kobler.

G7 Treffen Sizilien Leaders of the G7 pose after signing the 'G7 Taormina Statement on the Fight Against Terrorism and Violent Extremism' at the G7 summit in Taormina (Reuters/Bundesregierung/G. Bergmann)

Les dirigeants du G7 réunis à Taormina, avec Donald Tusk et Jean-Claude Juncker

Il flatte les dictateurs de la manière la plus embarrassante qui soit, il est grossier et injurieux avec les démocrates. Donald Trump ne comprend rien à la responsabilité que portent les Etats-Unis en matière de politique mondiale, écrit la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Et les Européens en font l'amère expérience. Même Angela Merkel, pourtant connue pour ses talents diplomatiques, l'a affirmé tout haut: "L'époque où l'on pouvait entièrement compter sur les autres est en partie révolue".

Italien G7 - Angela Merkel und Donald Trump (Reuters/A. Bianchi)

La chancelière n'a pas pu cacher sa déception vis à vis de Trump lors du G7

Pour le quotidien de Francfort, cela confirme les pires caricatures qui voyaient en Donald Trump une boule de démolition.

Et justement dans la Berliner Zeitung, on peut voir un groupe de touristes devant un temple, le théâtre de Taormina comme l'indique un panneau. Une des colonnes est tombée, et les touristes de s'exclamer: "Mon Dieu, Trump a tout ravagé!". Et dans son commentaire, le journal de Berlin précise que jamais un sommet du G7 ne s'était terminé ainsi. Par un claquement de porte, un mécontentement affiché et l'isolement d'un chef d'Etat.

"Vous êtes six, je suis tout seul" titre die tageszeitung. Qui détourne ainsi le slogan le plus connu des manifestants anti-G7 qui disait "Vous êtes sept, nous sommes des milliards!".

Italien - G7 Proteste (Reuters/Y. Nardi)

Les manifestants anti G7 étaient plusieurs milliers à Taormina

Mais contrairement aux pourfendeurs du sommet, le président américain ne critique pas le format même de ce genre de réunion. Ce qui le gêne, affirme la taz, c'est de devoir faire des compromis.

Plus on avance dans la présidence de Trump, écrit la Zeit Online, plus il devient évident que vu d'Europe, les Etats-Unis seront bientôt réduits à un pays avec lequel on engage des alliances informelles selon les enjeux du moment. On pourrait donc, selon la Zeit Online, se passer des accords préalables au sein du G7 - qui est devenu superflu.

Les journaux parlent aussi d'une tentative d'attentat contre Martin Kobler

La Frankfurter Rundschau cite le journal néerlandais The Telegraph qui s'appuie lui-même sur des sources diplomatiques: le plus jeune frère de l'auteur présumé de l'attentat de Manchester voulait attaquer un convoi dans lequel se trouvait l'émissaire de l'ONU en Libye.

Botschfter Martin Kobler (picture alliance/ZUMAPRESS.com/L. R. Lima)

L'émissaire de l'ONU en Libye a dû annuler plusieurs voyages à Tripoli

Une attaque prévue pour le début de l'année mais qui a été déjouée. Le quotidien de Francfort précise qu'Hashim Abedi a été arrêté à Tripoli au lendemain de l'attentat de Manchester. Les parents des deux frères, explique la Frankfurter Rundschau, ont fui le régime de Mouammar Kadhafi dans les années 90, mais une partie de la famille est ensuite revenue en Libye.

"Le frère du terroriste voulait tuer un diplomate allemand", titre la Bild qui précise que lors de ses missions en Libye, Martin Kobler est sous la protection des forces de l'ONU mais aussi de policiers allemands qui ont reçu une formation spéciale. Le journal à grand tirage dévoile que les voyages du diplomate à Tripoli ont à maintes reprises été annulés par son équipe qui y voyait un trop grand risque pour sa sécurité.

 

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !