1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

REVUE DE LA PRESSE

Donald Trump pas assez virulent envers les suprémacistes blancs

Les journaux allemands reviennent largement sur les événements de Charlottesville, et se montrent critiques à l'encontre du président américain, qui avait dans un premier temps condamné les violences "des deux côtés".

"Ces milices entraînées de façon militaire, les groupes ouvertement racistes et les néo-nazis ne sont pas une nouveauté aux Etats-Unis", analyse die tageszeitung. "Et aujourd'hui, voilà qu'ils se rendent en masse dans une ville et sortent à visage découvert en plein jour."

Si les images des affrontements ont choqué, l'absence de réaction ferme de la part de Donald Trump a également révolté beaucoup de monde. "Un président américain se doit de donner des explications claires, de mettre les points sur les i", explique pour sa part le Leipziger Volkszeitung. "Au lieu de quoi, Trump a préféré rester vague et rejeter la faute sur 'les deux parties'". Le quotidien de Leipzig qui va même beaucoup plus loin, puisqu'il considère que c'est "maintenant que commence le véritable cauchemar pour les Etats-Unis : la terreur menée par les incitateurs à la haine envers les minorités, le tout dans un climat auquel Trump lui-même a contribué à créer, avec ses discours haineux." Trump qui selon le Leipziger Volkszeitung constitue un "risque pour la sécurité de son propre pays."

Camps de réfugiés en Afrique du Nord : en théorie oui, en pratique non

Autre sujet qui a suscité l'intérêt des éditorialistes allemands, les propositions de constructions de centres de réfugiés en Afrique du Nord, sous surveillance internationale. Trop beau pour être vrai, selon la Frankfurter Allgemeine Zeitung : "C'est une bonne chose que Dimitris Avramopoulos, le Commissaire européen aux Migrations, ait rappelé que cette idée avait très peu de chances d'être mise en place." Comme d'habitude, rappelle le journal, le débat sur l'immigration via la Méditerranée prend une autre tournure, et à l'instar du président français Emmanuel Macron récemment, quelqu'un fait une proposition qui semble bonne en théorie, mais impossible à réaliser en pratique.

Quant à la Frankfurter Rundschau, le quotidien estime que la création d'une zone de recherche et de sauvetage par la Libye au large de ses côtes et inaccessible aux bateaux des ONG peut constituer un problème. L'Europe peut-elle continuer à regarder des gens se noyer ? Et ceux qui ne seront pas emportés par les eaux se retrouveront bloqués dans un pays quasiment en morceaux, ce qui n'est pas la meilleure des solutions.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !