1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Sport

Donald Trump face au football américain

Aux Etats-Unis, le football américain est une véritable religion. Et en s'attaquant (sans le nommer) à un joueur lors d'un discours prononcé dans l'Alabama, Donald Trump s'est mis la NFL à dos.

Tout est parti d'un discours prononcé vendredi soir par Donald Trump, qui s'en est pris à Colin Kaepernick. A l'été 2016, l'ancien quaterback des San Francisco 49ers avait posé un genou à terre durant l'interprétation de l'hymne américain, pour protester contre les meurtres de plusieurs noirs abattus par des policiers blancs. La saison de NFL vient tout juste de reprendre, Donald Trump a décidé de s'en mêler, et a suggéré aux supporters de boycotter les matchs où les joueurs ne resterait pas debout durant l'hymne national, ce qui a provoqué

de nombreuses réactions.

 

Les joueurs protestent, des fans mécontents

Des propos qui ont choqué, et qui ont également divisé. En réponse à ce discours, de nombreux joueurs ont posé un genou à terre durant l'hymne national sur les différents terrains de football américain ce weekend, tandis que des équipes entières ne se sont même pas rendus sur le terrain pour l'hymne, comme les Pittsburgh Steelers ou encore les Seattle Seahawks. Ce qui n'a pas vraiment réjoui ce supporter de l'équipe des Arizona Cardinals :

"Je pense qu'aucun de ces athlètes n'a le droit de parler de politique. Leur boulot, c'est de nous divertir, nous les fans. Et maintenant, on les voit poser un genou à terre, ou encore ne pas venir assister à l'hymne national... Je pense que c'est manquer de respect à notre pays."

La liberté de parole, un droit fondamental

En revanche, d'autres fans soutiennent le mouvement pacifiste des joueurs de football américain, puisqu'ils estiment que les joueurs ne font qu'appliquer l'un des principes fondamentaux des Etats-Unis, le "freedom of speech", ou liberté de parole, comme l'explique ce fan des Dallas Cowboys :

"Je ne suis pas d'accord avec Donald Trump. Mon père était sergent-artilleur dans les Marines, il s'est battu pour ce pays. Et l'une des choses qu'il m'a apprises, c'est qu'il est allé se battre pour ce pays, pour notre liberté, et une partie de cette liberté, c'est la liberté d'expression. Je suis fier que les joueurs, les propriétaires et l'organisation se soient mobilisés et soient restés unifiés."

Le soutien de LeBron James

Donald Trump semble en difficulté dans cette affaire, d'autant plus que même quelqu'un comme Tom Brady, une des plus grandes stars de la NFL qui avait notamment soutenu Donald Trump durant la campagne, a déclaré qu'il était solidaire du mouvement. Cette polémique en NFL concerne tous les Etats-Unis, et de nombreuses personnalités du sport ont apporté leur soutien aux joueurs de football, parmi lesquels le basketteur LeBron James :

"Je tiens à saluer la NFL, les entraîneurs, les joueurs, les propriétaires, les fans. C'était juste incroyable ce qu'il s'est passé. C'était une réaction de solidarité. Il n'y avait pas de division. Même si ce gars essaye de nous diviser, en tant que personne. Comme je l'ai dit il y a quelques jours, ce qui me frustre et m'énerve aujourd'hui, c'est que ce gars utilise le sport désormais, pour tenter de nous diviser."

LeBron James n'est pas la seule star de NBA à s'en être prise au président américain : il y a aussi Stephen Curry, ou encore Kobe Bryant.