1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Accueil

Donald Trump devant le Congrès

Donald Trump a prononcé hier soir le premier discours devant le Congrès de sa présidence. Le nouveau locataire de la Maison Blanche a tenté de relancer sa présidence, après plus d’un mois de controverses.

Sur un ton très sobre, Donald Trump a évité toute attaque contre les médias ou l’opposition démocrate. Il a appelé Démocrates et Républicains a transcender la politique politicienne et il a mis en avant un programme contenant certaines propositions qui penchent plus vers la gauche que vers la droite, comme son plan d’investissement dans les infrastructures du pays. Mais il a défendu ses mesures contre l’immigration clandestine, notamment le lancement du projet de mur frontalier avec le Mexique. Il a aussi annoncé qu’il publiera bientôt un nouveau décret pour limiter le nombre d’immigrés et de refugiés en provenance de pays où les contrôles d’identité et d’antécédents ne peuvent pas être faits correctement. 

La paix et la stabilité

Par ailleurs, Donald Trump a tenté de rassurer les alliés et les adversaires des Etats-Unis. Pour la première fois, en effet, il a exprimé son soutien sans équivoque à la mission de l’OTAN et il a promis que son gouvernement ne cherche pas la guerre, mais

« la stabilité et la paix ». Cependant, le chef de la Maison Blanche a affirmé que la communauté internationale a « l’obligation » de vaincre ce qu’il a appelé « le terrorisme islamique radical ».

Budget militaire

Dans la première ébauche de budget qu’il soumettra au Congrès dans deux semaines, Donald Trump souhaite augmenter le budget annuel du Pentagone de 54 milliards de dollars, soit une hausse de près de 10% par rapport au budget en cours. Cette proposition, qui devra obtenir l’aval du Congrès, a été mal reçue de part et d’autre de l’hémicycle. La minorité démocrate rejette cette augmentation du budget militaire parce qu’elle se ferait aux dépens du Département d’Etat, de l’aide américaine à l’étranger et du ministère de l’environnement. 

Du côté de la majorité républicaine, des élus influents tels que le sénateur John McCain estiment que la hausse du budget militaire prévue par Donald Trump n’est pas suffisante, tout en s’opposant à la réduction des budgets du ministère des Affaires Etrangères et de l’agence américaine d’aide internationale.

Audios et vidéos sur le sujet