1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Doha au secours de la planète ?

La conférence internationale sur le climat qui s'ouvre ce lundi à Doha au Qatar, aboutira-t-elle à des mesures concrètes permettant d'enrayer le changement climatique ? Les journaux allemands sont sceptiques.

Le Qatar est à la fois le pays du luxe, de l'extravagance, de l'argent et de l'échec annoncé des négociations internationales sur le climat, estime die Tageszeitung. Au milieu du désert, dans le pays le plus pollueur du monde, il est peu probable que l'on parvienne à des accords ambitieux.

La conférence sur le climat à Doha dure jusqu'au 7 décembre

La conférence sur le climat à Doha dure jusqu'au 7 décembre

La Süddeutsche Zeitung n'est pas plus optimiste. Les glaciers fondent de plus en plus vite, le niveau des mers augmente et les signes du réchauffement climatique sont de plus en plus visibles. Le moment est critique, estime le journal. En 1997, à travers le protocole de Kyoto, les pays industrialisés se sont engagés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. En réalité, seuls l'Allemagne, la Russie et la Grande-Bretagne y sont parvenus.

La Chine est l'un des plus gros émetteurs de CO2 au monde

La Chine est l'un des plus gros émetteurs de CO2 au monde

Lors de cette conférence de Doha, les pays devront s'entendre sur le prolongement du protocole de Kyoto qui se termine dans cinq semaines. A Durban, en Afrique du sud, lors de la précédente conférence, les pays se sont certes engagés à poursuivre leurs efforts. Il y aura donc bien un protocole de Kyoto n°2, mais la Frankurter Allegemeine Zeitung, rappelle que le Canada, la Russie et le Japon n'en feront pas partie et que les Etats-Unis n'ont d'ailleurs jamais ratifié le précédent traité. Le journal est d'ailleurs sceptique, les pays émergents et la Chine notamment n'accepteront jamais de signer un accord qui pourrait ralentir leur croissance.

Die Tageszeitung pense que l'Allemagne, qui a décidé de se passer du nucléaire au profit des énergies vertes, est un interlocuteur attendu à Doha. Beaucoup de pays veulent savoir si la transition énergétique allemande est un succès. Le quotidien révèle qu'en réalité un habitant de Hambourg pollue dix fois plus qu'un Sri-lankais, c'est ce que l'on peut lire sur une carte publiée par le journal qui montre le niveau d'émission de Co2 par habitant dans chaque région. En Bavière, on pollue autant que dans toute la Corée du Nord. Il faudrait donc consentir à changer notre mode de vie en conclut le journal.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !