Diversité linguistique en Europe : comment la préserver? | Europe | DW | 24.07.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

Diversité linguistique en Europe : comment la préserver?

La Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne proclame le respect de la diversité linguistique. Ce principe vaut pour les 23 langues officielles de l'Union, comme pour les langues régionales et minoritaires

L'Union européenne, une tour de Babel? On y parle officiellement 23 langues, mais elle compte également des langues régionales et minoritaires

L'Union européenne, une tour de Babel? On y parle officiellement 23 langues, mais elle compte également des langues régionales et minoritaires

Le principe du respect de la diversité lingusitique et du refus d'une discrimination fondée sur la langue, articles 21 et 22 de la Charte des droits fondamentaux, vaut pour 23 langues officielles de l'Union, mais aussi pour les nombreuses langues régionales et minoritaires qui sont parlées aux quatre coins de l'Europe. Cela n'est pas sans poser difficulté, par exemple en Belgique et en Espagne.

Tour de Babel, tableau de Lucas van Valckenborch, 1595

Tour de Babel, tableau de Lucas van Valckenborch, 1595

En Belgique, les divisions communautaires se multiplient entre les Flamands, qui sont néerlandophones, et les Wallons, qui sont eux francophones. Au début du mois de juillet, le seul élu francophone du Parlement régional de Flandre a ainsi déposé plainte auprès de la Commission européenne contre deux communes qui réservent aux néerlandophones des terrains et logements sociaux.

Clarisse Sérignat, de la Deutsche Welle, s’est rendue à Wezembeek-Oppem. Cette petite ville fait partie des six communes dites "à facilités" de la périphérie bruxelloise – ce qui signifie que tout en habitant en terre flamande, les francophones ont le droit d’utiliser leur langue natale dans leur relation avec l’administration. Mais la réalité est tout autre et les querelles linguistiques y sont bien palpables.

En Espagne, la Catalogne défend bec et ongles sa langue – le catalan – face au castillan parlé dans le reste du pays. La catalan est ainsi la langue obligatoire dans l’administration mais également celle qui est utilisée à l’école et dans les universités. La crispation sur la défense de cette langue est telle que la Catalogne a mis en place une police linguistique dont la mission est de veiller au respect du catalan dans la vie publique mais aussi dans les entreprises ou les commerces. A Madrid, François Musseau.

Liens