1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Dissensions au sein du parti d'Etienne Tshisekedi

L'opposant congolais Etienne Tshisekedi, 81 ans, qui a des problèmes de santé, est en séjour de "convalescence" en Belgique, selon sa famille. Son absence ravive les tensions au sein de l'UDPS, son parti.

default

Etienne Tshisekedi (en novembre 2011)

L'état de santé de l'opposant a, pour l'heure, des conséquences sur son parti politique, l'Union pour la Démocratie et le Progrès social, l'UDPS.

Les dissensions avaient commencé entre 2007 et 2010 déjà, lorsque la maladie avait tenu loin de la scène politique le président de l'UDPS. Avec cette rechute, la guerre de succession pourrait être relancée.

Pour Valentin Mubake, Conseiller politique d'Etienne Tshisekedi, il n'y a rien d'étonnant à cela :

"Ce sont des dissensions tout à faire normales , il y a des gens qui pensent que le temps est venu de remplacer un tel ou un tel."

Bildkombo Etienne Tshisekedi Joseph Kabila Demokratische Republik Kongo

Lors de la dernière présidentielle, Etienne Tshisekedi a affronté Joseph Kabila dans les urnes.

Albert Moleka, longtemps directeur de cabinet de l'opposant a été démis de son poste du fait qu'il serait l'un des candidats sérieux au poste de président de l'UDPS. Les tentatives de la DW pour le joindre sont restées vaines.

En outre, l'épouse d'Etienne Tshisekedi, Marthe, voudrait bien que son fils Félix, chargé des relations extérieures du parti, succède à son père. A ce sujet, le politologue congolais, Philippe Biyoya déclare :

" La femme agit en dehors du parti, elle n'a pas d'influence sur le parti et sa femme peut essayer d'agir tant que le monsieur est vivant et si jamais monsieur venait à disparaitre, je ne vois pas comment madame ferait alors valoir ses prétentions."

Il faut dire qu'avec la nouvelle maladie d'Étienne Tshisekedi, de nombreuses personnalités pourraient faire acte de candidature pour prendre le contrôle du parti. Mais toutes semblent attendre le bon moment pour se déclarer.


La rédaction vous recommande

Archives

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !