1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Disparition de Metin Kaplan

La disparition de Metin Kaplan, surnommé le „Calife de Cologne“, fait les gros titres des journaux allemands. Alors que la justice venait de confirmer la décision d’expulser l’islamiste turc, une expulsion réclamée depuis des années par Ankara, l’homme était introuvable lorsque la police avait voulu l'arrêter. Le mandat d'arrêt a entre-temps été suspendu, mais dans la plupart des commentaires, les éditorialistes s’inquiètent des conséquences de cet incident .

default

Pourquoi les autorités n’ont-elles pas surveillé de plus près le dangereux islamiste le jour où un tribunal autorisait son expulsion, s’interroge la Frankfurter Rundschau . Les conséquences politiques de cette négligence sont catastrophiques, poursuit le journal de Francfort. L’organisation du « calife de Cologne » va maintenant plus que jamais être déterminée à propager ses propos haineux parmi les musulmans d’Europe. De plus, le cas spectaculaire de Metin Kaplan donne l’impression à l’opinion publique que même les pires criminels parviennent à échapper à l’expulsion du moment qu’ils sont assez malins.

On devrait sans doute être reconnaissant envers le « Calife de Cologne », écrit le Tagesspiegel , car il a soulevé une question des plus intéressantes : à quoi bon tous ces grands débats sur les mesures de détention préventive et les passeports biométriques, quand l’État n’est même pas capable d’utiliser correctement les moyens qu’il a déjà à sa disposition ? L’incident de Cologne pourrait être l’occasion de réfléchir à la mentalité qui a causé ce manque de vigilance, poursuit le journal de Berlin. Visiblement, tout le monde n’a pas encore compris que l’époque de tranquillité et de sécurité est révolue depuis le 11 septembre 2001.

Les gens qui, comme Kaplan, prêchent la haine et la violence n’ont rien à faire en Allemagne, écrit pour sa part la Neue Osnabrücke Zeitung . La fuite était la meilleure preuve que le leader islamiste pouvait donner pour montrer à quel point il est dangereux et peu digne de confiance. Comment les citoyens sont-ils censés avoir confiance dans les mesures anti-terroristes quand une action spectaculaire comme celle-ci échoue aussi lamentablement, se demande le journal d’Osnabrück. Les amis de Ben Laden ricanent sûrement de la naïveté et de l’impuissance de leurs adversaires.

  • Date 28.05.2004
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9hi
  • Date 28.05.2004
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9hi
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !