1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Discussions à Berlin sur la réforme du système de Santé

Rencontre ce soir à Berlin des dirigeants des partis de la coalition gouvernementale. Conservateurs et sociaux démocrates veulent se pencher sur l’un des dossiers toujours ouvert dans leur programme gouvernemental : celui de la réforme de la Santé…Un dossier pressant et complexe …

La ministre fédérale de la Santé, Ulla Schmidt

La ministre fédérale de la Santé, Ulla Schmidt

- Pressant, parce que malgré tous les efforts entrepris par le Ministère de la Santé ces dernières années, à l’époque du gouvernement rouge - vert du chancelier Gerhard Schröder, comme depuis l’arrivée à la Chancellerie d’Angela Merkel et de son gouvernement rouge - noir, les coûts du système de santé en Allemagne ne cessent de grimper. Patients et médecins sont mécontents. Les uns se plaignent de devoir trop débourser pour se faire soigner, les autres de ne pas gagner assez en exercant leur profession… Complexe, parce que d’un côté, les sociaux démocrates dont la Ministre de la Santé Ulla Schmidt, favorisent une « Bürgerversicherung » littéralement une « assurance du citoyen », une assurance générale pour tous et à laquelle tout le monde verserait ses cotisations – y compris les travailleurs indépendants et les fonctionnaires, catégories sociales qui actuellement ne cotisent pas aux caisses santé publiques, mais sont assurées auprès de caisses privées. Les cotisations de cette « assurance du citoyen »différeraient selon les revenus de chacun. Mais ce système est jugé injuste par les conservateurs de la CDU-CSU qui y voient là une atteinte à la liberté du choix. Les conservateurs plaident, eux pour une "Gesundheitsprämie" , une "prime d’assurance santé "unique.Ce modèle prévoit que tout un chacun verse une cotisation de base, la même pour tous, indépendamment de la hauteur des revenus, dans une caisse publique ou privée. Injustice sociale, clament les sociaux démocrates, il n’est pas possible qu’une secrétaire verse les mêmes cotisations que le Président Directeur Général qui a un salaire dix ou vingt fois plus élevé ! Les points de vue divergent fort donc et l’on peut s’attendre à d’âpres discussions. Toutefois , estiment les observateurs, il est probable que l’on s’accordera finalement sur une formule de compromis entre les deux modèles. En effet, la Chancelière Angela Merkel, qui alors qu’elle était encore dans l’opposition, n’a jamais manqué de plaider pour le modèle conservateur de la prime unique, se montre aujourd’hui plus conciliante sur le sujet…

  • Date 05.04.2006
  • Auteur Ph.Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C76Z
  • Date 05.04.2006
  • Auteur Ph.Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C76Z