1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Dis-moi oui, dis-moi non...

Les journaux allemands reviennent à l'unisson sur le non du parlement britannique, au sujet de la hausse du budget européen, une situation qui met en difficulté David Cameron, le Premier ministre anglais.

Les liens se distendent entre la Grande-Bretagne et l'Europe

Les liens se distendent entre la Grande-Bretagne et l'Europe

Le large accord dépassant les clivages politiques manifesté hier par les parlementaires britanniques et qui impose au chef de gouvernement anglais un objectif de négociation inaccessible, illustre à merveille l'écart qui existre entre la Grande-Bretagne et l'Europe, analyse la Frankfurter Allgemeine Zeitung. L'opinion publique anglaise se détourne de plus en plus massivement de l'Europe. Si cela continue, Londres ne se retrouvera pas en marge de l'UE mais bien en dehors. Pas forcément à cause de la hausse prévue du budget européen, mais parce que la politique européenne des Britanniques va à l'opposé de celle de l'Union.

England Politik Protest gegen David Cameron

Les Britanniques sont de plus en plus eurosceptiques

Après cette défaite aux Communes, David Cameron ne va pas pouvoir obtenir le moindre compromis possible face à ses partenaires européens au sujet d'un cadre financier stable pour les sept années qui viennent, estime die Welt. Le sommet qui doit se tenir dans trois semaines à Bruxelles est donc caduc, car le budget qui doit y être voté exige l'unanimité et celle-ci est loin d'être acquise. Les autres chefs d'état européens sont fatigués de toutes ces règles spéciales et autres exceptions exigées par les Anglais et n'en veulent plus. Si leurs origines sont historiques, elles ne correspondent pourtant plus à la réalité d'aujourd'hui.

S'il fallait une preuve définitive que David Cameron ne contrôle plus son parti, le vote d'hier est plus que suffisant. À Londres, les conservateurs se déchirent sous l'œil amusé de l'opposition, constate la Süddeutsche Zeitung. Désormais, David Cameron a perdu toute marge de manœuvre lors des prochaines négociations budgétaires européennes. Une situation de double faiblesse qui est fatale pour le chef du gouvernement de Sa Très Gracieuse Majesté.

Belgien EU Gipfel Finanzkrise Gruppenfoto

Quand l'Angleterre ne sera-t-elle plus sur la photo de groupe ?

En Angleterre, son impuissance politique est désormais patente. En Europe, il se marginalise.

Les conservateurs britanniques souhaitent que leur pays se tienne le plus loin possible des turbulences de l'Europe, commente die tageszeitung. La zone Euro peut bien resserrer les rangs si cela peut la sauver, à la seule condition que la Grande-Bretagne et la place boursière européenne majeure de Londres n'en soient pas affectées. Ici, David Dameron est dirigé par son parti et non l'inverse. C'est certes cela la démocratie, mais en perdant sa majorité au parlement, il risque d'être le premier à sombrer, conclut le quotidien de Berlin.

Auteur : Christophe Lascombes
Édition : J-M. Bos

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !