1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Dimanche électoral

Premier test électoral pour la conservatrice Angela Merkel, qui dirige depuis novembre dernier à Berlin un gouvernement de grande coalition avec les sociaux-démocrates. Les électeurs de trois régions - trois « Länder » - se rendent aux urnes ce dimanche pour élire leurs députés régionaux.

Elections dimanche dans trois Länder

Elections dimanche dans trois Länder

Des élections qui se déroulent dans un contexte d’agitation sociale, avec des manifestations dans le secteur de la métallurgie et des services hospitaliers pour appuyer des revendications salariales et de meilleures conditions de travail. Un contexte social qui devrait cependant avoir peu de répercussions sur deux Länder aux majorités solides. L’une de gauche, en Rhénanie-Palatinat, où les sociaux démocrates (SPD) sont dirigés par le très populaire Kurt Beck. L’une de droite, dans le Bade-Wurtemberg, où les chrétiens-démocrates (CDU) règnent sans partage depuis plus de cinquante ans. Günther Oettinger, ministre-président de Bade-Wurtemberg, un Etat régional du sud de l’Allemagne :

« Je ne peux pas m’imaginer que les électeurs de Bade-Wurtemberg se mettent à voter en faveur d’une coalition rouge-verte, désavouée successivement dans cinq Etats régionaux, puis au niveau fédéral lors des élections de septembre dernier. »

En Saxe-Anhalt en revanche, les résultats du scrutin sont beaucoup plus indécis. Cette région de l’ex-Allemagne de l’Est souffre d’un taux de chômage très élevé qui touche plus de 20% de la population active. Pour le moment, la Saxe-Anhalt, située à l’ouest de Berlin, est dirigée par une coalition de droite entre la CDU et les libéraux. Mais la CDU pourrait être contrainte de changer de partenaire de coalition et de mettre sur pied, comme au niveau fédéral, une coalition avec les sociaux-démocrates. Hubertus Heil, secrétaire général du SPD :

« La vérité, c’est que 40 000 emplois ont disparu en Saxe-Anhalt. La vérité, c’est que le gouvernement de droite ne propose aucune solution pour remédier au problème. La région a besoin au plus vite d’un changement à la tête du gouvernement. »

Le SPD a en tous les cas exclu de s’allier avec le nouveau Parti de gauche, composé des déçus de la social-démocratie et des néo-communistes, encore très présents dans l’ex-RDA.

  • Date 24.03.2006
  • Auteur Carine Debrabandère
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C76e
  • Date 24.03.2006
  • Auteur Carine Debrabandère
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C76e