1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Dilma Roussef dans la tourmente

Deux thèmes pour deux chefs de l'Etat dans la tourmente: la crise politique au Brésil où la présidente Dilma Roussef risque d'être destituée. Et l'échec en France de François Hollande sur la déchéance de nationalité.

Dilma Rousseff avec son vice-président et désormais ex-allié Michel Temer

Dilma Rousseff avec son vice-président et désormais ex-allié Michel Temer

Il n'y a pas si longtemps, les contes de fées venaient du Brésil, raconte la Süddeutsche Zeitung: une nature luxuriante, une économie entrée dans le club des BRICS aux côtés de la Chine ou de l'Afrique du sud, un ouvrier Lula da Silva et une ancienne victime de la dictature Dilma Rousseff devenus présidents. Autant de symboles d'une nouvelle ère. Tudo bem, tout va bien? Eh bien non, poursuit le journal de Munich. L'actuelle chef de l'Etat est blâmée pour la pire récession que connaît le pays depuis des décennies. Sans compter l'un des pires scandales de corruption -Petrobras- qui entache aussi l'ex-président Lula.

L'ex-président Lula da Silva est soupçonné de corruption et blanchiment d'argent

L'ex-président Lula da Silva est soupçonné de "corruption" et "blanchiment d'argent"

Et cela à quelques mois de l'ouverture des Jeux olympiques de Rio. Mais tout n'est pas à jeter pour autant, tient à souligner la Süddeutsche Zeitung, qui met en avant les avancées sociales et un taux de chômage relativement faible dans le pays.

"L'agonie brésilienne" n'hésite pas à titrer la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Malgré le divorce d'avec son allié centriste et la menace de destitution, la présidente Dilma Rousseff croit qu'elle va tenir jusqu'à la fin de son mandat, en 2018. Elle crie au putsch, au coup d'Etat de la part de l'opposition - c'est tellement facile écrit le journal de Francfort. Ses perspectives sont bouchées, comme celles de l'économie brésilienne.

François Hollande discrédité

Selon la taz, Francois Hollande ne sera pas réélu en 2017

Selon la taz, Francois Hollande ne sera pas réélu en 2017

Les éditorialistes n'y vont pas de main morte non plus à propos du renoncement de François Hollande à inscrire dans la Constitution la déchéance de nationalité pour les binationaux condamnés pour crime terroriste. Après les attentats de Paris, le président français avait promis d'unir le pays. Maintenant, il accuse la droite d'avoir fait capoter le projet, note die Welt. Pourtant, la faute revient à l'immaturité politique du projet et à la résistance rencontrée dans son propre parti. C'est une nouvelle défaite politique, affirme le quotidien, cinglant.

Ce fiasco a non seulement discrédité François Hollande aux yeux des Français, mais aussi aux yeux de ses partisans, selon die tageszeitung. Il a repris une idée émise au départ par l'extrême-droite pour tenter de montrer sa politique de lutte contre l'islamisme. Avec cette défaite s'éloignent définitivement les chances d'être réélu.

Enfin pour die Zeit, il est préférable pour les Européens d'aller combattre les racines de l'extrêmisme à l'étranger, c'est-à-dire de combattre au Moyen-Orient Al Qaida et l'État islamique, plutôt que d'imposer un état de surveillance dans des pays comme la France ou l'Allemagne.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !