1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Difficile retour à la normale à Tombouctou

Officiellement, les islamistes qui ont occupé et semé la terreur dans la « Cité des 333 Saints » dix mois durant ont été chassés de la ville en février. Mais à Tombouctou, le quotidien n'a toujours pas repris le dessus.

Sur le grand marché, les femmes tapent dans les mains pour accueillir les visiteurs : des journalistes surtout et des membres d'organisations humanitaires qui ont fait leur retour en ville depuis le départ des islamistes d'Ansar Dine. Ici, rien ne montre que la ville du nord du Mali a été paralysée par de longs mois d'occupation. Mais les apparences sont trompeuses.

Écouter l'audio 02:15

« Pendant dix mois, personne n'a pensé à nous » (reportage)

L'argent manque

De nombreux édifices détruits n'ont toujours pas pu être reconstruits, le secteur du tourisme s'est effondré suite aux violences, et beaucoup d'habitants ont perdu leur travail et ont donc du mal à joindre les deux bouts. La présence de soldats garantit une certaine sécurité. Des soldats maliens parcourent les rues à bord de pick-ups. Mais Abba Maïga fait davantage confiance aux forces étrangères, et notamment françaises. Mais la plupart des soldats français se sont déjà retirés de la zone. Les élections sont prévues en juillet, mais dont personne ne peut garantir à l'heure actuelle qu'elles se dérouleront sans accrochage dans une ville du nord comme Tombouctou.

Notre dossier sur le Mali

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !