1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Difficile réélection de Milbradt en Saxe

Le ministre-président du Land de Saxe a été réélu hier. Le chrétien démocrate Georg Milbradt a cependant du attendre le second tour pour conserver son poste, à la faveur d’une majorité simple. Deux élus des partis traditionnels allemands ont voté pour le candidat de l’extrème droite, Uwe Leichsenring, membre du NPD, créant la suspicion au sein du parlement à Dresde, où la grande coalition des chrétiens et sociaux démocrates se préparent à des temps difficiles. C’est donc un thème très discuté aujourd’hui dans les journaux allemands.

Georg Milbradt désormais dans une situation délicate

Georg Milbradt désormais dans une situation délicate

Cette maigre coalition est en tous cas loin d’être sereine écrit le quotidien berlinois Die Welt. Milbradt peut être certain que la critique exprimée par le vote aura la vie dure. Et même chez les sociaux-démocrates, la participation au pouvoir ne cache que difficilement les incompatibilités d’humeur opposant les élus de gauche à ceux de droite. La débacle était donc annoncée, d’autant qu’après la catastrophe au dernières régionales, les âpres discussions du contrat de coalition, et l’ambiance électrique lors de l’assemblée générale de la CDU, le ministre-président était triplement averti.

« Le déroulement du scrutin marque d’abord la fin de la légendaire stabilité charactérisant la politique de l’exemplaire Land est-allemand de Saxe ». Constate la Süddeutsche Zeitung qui fait en outre état d’un véritable scandale ayant accompagné les déboires de Milbradt. Au moins deux députés du camp démocratique ont voté par deux fois pour le candidat du NPD. Un éclat nuisible à la région car ces suffrages, sous le sceau du secret, démontrent qu’il manque à leurs auteurs la distance nécessaire vis-à-vis de l’extrême droite.

Une opinion que partage la Frankfurter Rundschau selon laquelle, celui qui par calcul ou par frustration supporte les néo nazis, détruit la démocratie. Lorsque l’on joue avec le feu au lieu de l’étouffer, il ne faut pas s’étonner que le parlementarisme et les partis démocratiques perdent en crédit. Depuis des années, continue le journal, des organisations de Saxe luttent contre l’extrémisme et la xénophobie, pour inculquer l’ouverture et freiner la croissance de la mauvaise graine nazi dans les écoles et les maison des jeunes. Cette entreprise a subi hier un lourd contrecoup.

Mais qui a attisé le feu ? La question reste entière malgré l’enquête de la Tageszeitung de Berlin qui rapelle que l’on a d’abord cherché les suspects du côté du PDS. Les députés du parti démocratique du socialisme, vestige de la RDA, se sont disculpés en marquant leur bulletin de vote au second tour. Les libéraux du FDP et ainsi que les Verts ont eux fermement rejeté toute possibilité d’abriter des taupes en leur sein. Il ne reste donc que la CDU elle-même, avance le quotidien, d’autant qu’un responsables du NPD avoue que le doute existe, et que l’on a une idée de l’identité des transfuges sans toutefois la dévoiler.

  • Date 11.11.2004
  • Auteur Yann Durand
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9fu
  • Date 11.11.2004
  • Auteur Yann Durand
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9fu
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !