Difficile mission de la Bundeswehr en Afghanistan | Allemagne | DW | 23.06.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Difficile mission de la Bundeswehr en Afghanistan

La situation est de plus en plus difficile pour les soldats allemands en Afghanistan. Trois militaires ont été tués ce matin près de Kunduz. En Allemagne, l'engagement de la Bundeswehr continue de faire débat.

default

Il y a une dizaine de jours, le quotidien allemand à grand tirage BILD affirmait que les taliban avaient perpétré plus de 300 attaques en l'espace d'une semaine. Une information qui lui venait de l'armée allemande elle-même. Le président de l'association de la Bundeswehr, Wilfried Stolze, avait alors jeté un pavé dans la mare en affirmant que les soldats allemands se trouvent dans une situation de guerre en Afghanistan. Environ 3.700 militaires allemands sont déployés dans le nord-est du pays, dans le cadre de l'ISAF, la force internationale d'assistance et de sécurité de l'OTAN. Outre la sécurité, ils ont également pour mission d'encadrer les efforts de reconstruction du pays. Mais face aux taliban, cette mission devient de plus en plus délicate à réaliser. Georg Klein, directeur de l'équipe allemande de reconstruction à Kunduz :

"Tout ce que font les talibans, c'est opprimer les gens. Ils prennent l'argent du peuple et ils sont tournés vers le passé. Ils combattent le développement, ils combattent le peuple afghan et ils ne sont pas bons pour le pays."

Oskar Lafontaine beim Wahlparteitag der Linken in Berlin

Die Linke a lancé sa campagne avec l'Afghanistan comme fer de lance

L'engagement de la Bundeswehr en Afghanistan a toujours fait l'objet d'un débat difficile en Allemagne. Depuis l'envoi des premiers soldats en 2002 et à chaque nouveau vote au Bundestag, la chambre basse du Parlement, la gauche pacifiste monte au créneau pour dénoncer l'engagement militaire de la République fédérale dans l'Hindoukouch. Le parti de la gauche radicale, qui a tenu son congrès le week-end dernier, en a fait l'un des fers de lance de sa campagne pour les législatives de septembre. Oskar Lafontaine, président du parti Die Linke :

"En tant que pays membre de l'OTAN, l'Allemagne accepte le nouveau concept stratégique de l'Alliance, qui fait des intérêts économiques un devoir militaire. La guerre en Afghanistan et la guerre en Irak sont des guerres impériales qui visent à faire main basse sur les réserves de gaz et de pétrole du Moyen-Orient."

Selon un sondage effectué en avril, seulement 32% des Allemands soutiennent encore l'engagement de la Bundeswehr en Afghanistan. Berlin envisage pourtant d'augmenter les effectifs à 4.400 soldats. Les députés allemands se prononceront une nouvelle fois en octobre sur une prolongation du mandat allemand dans le pays, soit après les élections législatives.

  • Date 23.06.2009
  • Auteur Anne Le Touzé
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/IXkN
  • Date 23.06.2009
  • Auteur Anne Le Touzé
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/IXkN