Dictature en solitaire | Vu d′Allemagne | DW | 19.08.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Dictature en solitaire

A la Une des journaux ce vendredi : la situation en Syrie et la pression des Occidentaux sur le président Bachar al Assad, les attentats en Israël et les Journées mondiales de la Jeunesse en Espagne.

default

Six mois après le début de la contestation, le seul allié du président syrien s'appelle l'Iran

Beaucoup de doutes et de questions agitent aujourd'hui les journaux allemands concernant l'annonce de Bachar al Assad de mettre fin à la violence dans son pays. Le boucher qui se serait métarmophosé en homme politique respectable ? C'est simple, personne n'y croit, écrit die Tageszeitung. Des promesses, encore des promesses toujours des promesses. Bachar al Assad en a déjà tellement fait qu'il n'a pas tenues et qui se sont transformées en bain de sang. Il aura beau en faire de nouvelles, il ne regagnera pas la confiance du peuple.

Pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung, Assad, dictateur solitaire, a compris que sa dureté isolait de plus en plus son régime. L'Arabie Saoudite et la Turquie se sont détournées de Damas et le seul soutien qu'il lui reste c'est l'Iran, un pays également rodé lorsqu'il s'agit de réprimer des manifestations dans le sang. Même Barack Obama a enfin trouvé les bons mots, écrit le journal et il faut espérer que les sanctions promises par la Maison blanche seront à la hauteur. L'étau autour du régime syrien doit se resserer et vite.

Israel Anschlag August 2011

Les attaques ont visé deux cars, une voiture et un véhicule militaire près de la station balnéaire d'Eïlat

Attentats en Israël

La Süddeusche Zeitung se penche elle sur la série d'attentats, jeudi, dans une station balnéaire israélienne, à la frontière égyptienne. Le gouvernement a immédiatement trouvé les coupables : d'une part l'Egypte post-révolutionnaire qui n'a plus le contrôle sur ses frontières; d'autre part, les terroristes palestiniens qui se servent de ce point faible pour attaquer l'Etat hébreu. Même si l'on comprend l'indignation du gouvernement israélien, il serait bon que chacun ait l'instabilité actuelle de la région en tête. Que chacun se dise que la situation est déjà suffisamment explosive pour ne pas en rajouter. Le gouvernement israélien ferait bien de garder son calme et de se préoccuper, en priorité, des besoins et des revendications de sa propre population.

Spanien Ausschreitungen Papst Benedikt XVI

Affrontements dans les rues de Madrid entre pro et anti-pape

Des JMJ controversées

Le quotidien munichois analyse également la visite du pape Benoît XVI en Espagne. Si les participants aux JMJ l'ont accueilli comme une popstar, des Espagnols sont également descendus dans la rue pour manifester leur mécontentement. Sans la tension sociale qui règne actuellement dans le pays, les manifestations contre le souverain pontif auraient été impensables. Mais le coût exhorbitant de la manifestation est une goutte d'eau supplémentaire dans un vase déjà rempli à ras bord.

Auteur : Konstanze von Kotze
Edition : Carine Debrabandère

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !