1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Diane Rwigara reste introuvable

La disparition de l’opposante et ex-candidate à la présidentielle rwandaise Diane Rwigara, qui remonte au 30 juillet, inquiète certains opposants du régime Kagamé. Ils redoutent de ne plus la revoir.

Écouter l'audio 01:42

"Tout ça, c'est parce qu'elle a osé défier Paul Kagamé" (Abbé Thomas Nahimana, opposant)

Diane Rwigara et quatre autres membres de sa famille sont toujours portés disparus, sans aucun signe de vie. La disparition de l'ex-candidate à la présidentielle rwandaise remonte au 30 juillet après que la police rwandaise s'est rendue à son domicile pour effectuer une fouille et saisir du matériel dans le cadre d'une enquête pour évasion fiscale.

Bien que la police rwandaise ait nié son implication dans cette disparition, Abbé Thomas Nahimana ancien candidat à la présidentielle, empêché de rentrer à Kigali pour les élections, pense le contraire. Il craint d’ailleurs de ne plus revoir l'opposante.

"On sait qu’elle est entre les mains de la police nationale. J’ai toutes les raisons de craindre pour sa vie et pour sa sécurité. Ils vont inventer toutes sortes de raison pour la maltraiter, pour l’emprisonner et certainement pour la liquider", nous a confié l'opposant.

Diane Rwigara lors d'une conférence de presse en mai dernier

Diane Rwigara lors d'une conférence de presse en mai dernier

"Paul Kagamé a assassiné des gens"

Diane Rwigara est l'une des critiques les plus virulentes du président rwandais Paul Kagamé. Si elle est en danger, c’est pour avoir tenté de se présenter aux élections présidentielles en août dernier, selon Abbé Thomas Nahimana. Il affirme que les rares opposants restés au Rwanda sont en train d’être mis hors-jeu par le régime.

"Il n’y a plus d’opposition à l’intérieur du pays, assure-t-il. Tout  leader qui s’affirme, Kagamé fait tout pour le casser. Il a assassiné des gens même à l’extérieur du pays, en Afrique du Sud et en Europe. Il le fait depuis longtemps. Moi je dirais que nous avons la responsabilité d’organiser une vraie opposition à l’extérieur du pays."

Une coalition des organisations politiques rwandaises a publié un communiqué de presse dénoncant "le harcèlement de la police contre Diane Rwigara."

Le Democratic Green Party, un parti d'opposition, a déposé une plainte pour disparition. Frank Habineza, qui en est le président, estime qu’il ne faut pas tirer des conclusions hâtives avant les conclusions de l'enquête. 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !