1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Dialoguer avant de destituer

Les journaux reviennent sur l’affaire Sarrazin. Ce membre du directoire de la banque centrale allemande crée la polémique cette semaine avec la sortie de son livre « l’Allemagne en voie de disparition ».

default

Thilo Sarrazin lors de la présentation de son livre

Dans son livre, Thilo Sarrazin défend sa thèse selon laquelle le faible niveau d'éducation des immigrés musulmans tire l'Allemagne vers le bas.

« Thilo contre le reste du monde » titre die tageszeitung. Quiconque défend des thèses racistes obscures n'a de place ni dans un parti de gauche, ni à la tête d'une institution fédérale. Le journal appelle le parti social-démocrate à exclure Thilo Sarrazin de ses rangs, et somme le président fédéral de destituer ce membre de la banque centrale de ses fonctions. Mais au final, note die tageszeitung, ça n'est pas tant ces deux exclusions qui comptent, que la manière dont l'opinion publique condamne de tels propos.

Deutschland Demonstration gegen Thilo Sarrazin Buch Deutschland schafft sich ab

Manifestation hier à Berlin contre les propos de Thilo Sarrazin

La faute au parti social-démocrate, s'insurge la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Car c'est lui qui a tenu à ce que Thilo Sarrazin soit membre de la Banque centrale – et ce, malgré la méfiance exprimée à l'époque par son directoire. Car ça n'est pas nouveau, on se doutait que Thilo Sarrazin s'engouffrerait dans des débats politiques brûlants, plutôt que de se consacrer à la politique monétaire du pays, affirme le quotidien. Et maintenant, les sociaux-démocrates crient au scandale ? Quelle mauvaise foi !

La Süddeutsche Zeitung déplore la tournure que prennent les événements. On s'énerve, on veut destituer Sarrazin de ses fonctions, mais on élude le fait qu'il montre du doigt un réel problème de notre société. Car il est vrai que les immigrés musulmans ont plus de difficultés que les autres à s'intégrer. Le journal de citer le prêche d'un imam courageux en Bavière qui appelle ses fidèles à être loyaux envers l'Allemagne. Malheureusement, peu d'hommes politiques allemands osent aborder ce problème par peur d'être montrés du doigt, note le quotidien. Il faudrait pourtant imposer le droit allemand à ceux qui le refusent et faire en sorte que la recherche d'identité des immigrés ne se transforme pas en zèle religieux. Donnons une chance aux immigrés musulmans, conclut la Süddeutsche Zeitung !

Deutschland Energiereise Angela Merkel in AKW Lingen

Angela Merkel est pour une prolongation du nucléaire de 10 à 15 ans

Die Welt revient quant à elle sur la volonté du gouvernement de prolonger la durée de vie des centrales nucléaires de 10 à 15 ans. Voilà un compromis énergétique raisonnable entre, d'un côté, la peur de l'atome d'une grande majorité d'Allemands et, de l'autre, le besoin énergétique du pays. Pour Die Welt, sans cette prolongation, l'Allemagne devra importer son électricité, ce qui fera inévitablement monter les prix et mettra sous pression les ménages. Désormais, l'avenir de la politique énergétique du pays est tracé, car on sait que l'atome n'est qu'une énergie de transition en attendant que l'on investisse dans les énergies renouvelables.

Auteur : Cécile Leclerc
Edition : Mireille Dronne

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !