Dialogue entre Pristina et Belgrade | International | DW | 08.03.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Dialogue entre Pristina et Belgrade

Début des négociations entre la Serbie et le Kosovo sous les auspices de l'Union européenne. C'est la première fois que Pristina et Belgrade acceptent de dialoguer depuis l'indépendance autoproclamée du Kosovo en 2008.

default

Mitrovica, une ville divisée au nord du Kosovo : le nord est serbe, le sud albanais

Ce premier dialogue direct entre Serbes et Kosovars commence un peu difficilement… La première session de ce dialogue aurait dû s'ouvrir en début d'après-midi mais la délégation kosovare a repoussé son arrivée à Bruxelles. Les Serbes ont indiqué qu'ils n'attendraient que jusqu'à 19h.

Les négociations doivent être conduites, avec la médiation de l'Union européenne, par Borko Stefanovic, haut responsable du ministère serbe des Affaires étrangères, et Edita Tahiri, vice-Premier ministre kosovar. Le dialogue est destiné à améliorer la vie quotidienne de la population kosovare, y compris la minorité serbe.

Kosovo Parlament in Pristina Regierung

Le parlement kosovar à Pristina

Des sujets houleux

Au programme des discussions, non pas le statut du Kosovo comme le souhaiteraient les Serbes, le Kosovo dont l'indépendance n'est pas reconnue par Belgrade mais par 75 pays. Ce sont des sujets techniques qui doivent être traités avec la question de la libre-circulation des personnes et des biens. Aujourd'hui, la Serbie empêche les échanges commerciaux de son ancienne province et bloque la circulation des voitures immatriculées au Kosovo.

Autre frein imposé par les Serbes au Kosovo : le pays ne peut siéger dans de nombreuses instances économiques importantes car Belgrade s'y oppose, un point qui sera également discuté.

Boris Tadic Kathrin Ashton in Brüssel

Boris Tadic, président serbe, et Catherine Ashton

Perspectives européennes

L'adhésion à l'UE quant à elle ne sera pas abordée, mais la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton a assuré que l'ouverture du dialogue entre Belgrade et Pristina faciliterait l'intégration de la Serbie et du Kosovo à l'Union européenne. "Le dialogue constitue l'une de mes principales priorités car il est très important pour l'Union européenne de mener à son terme les perspectives européennes des Balkans", a-t-elle déclaré dans une interview au quotidien kosovar Koha Ditore. Rappelons que même l'Union européenne est divisée, car seuls 22 Etats ont à ce jour reconnu l'indépendance du Kosovo.

Auteur : Elise Cannuel
Edition : Ibrahim Tounkara, Cécile Leclerc

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !