Deux visions avant le G20 | Europe | DW | 13.11.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

Deux visions avant le G20

En vue du sommet du G20, qui réunira les grands pays industrialisés et émergents à Washington dans deux jours, l’Union européenne tente de se positionner pour réformer le système financier mondial.

France's President Nicolas Sarkozy addresses the media at the end of an extraordinary EU summit on the financial crisis at the EU Council headquarters in Brussels, Friday Nov. 7, 2008. EU nations are planning to call on world leaders attending next week's summit to agree major reforms to the global finance system by late March. (AP Photo/Michel Euler)

La vision de Nicolas Sarkozy ne fait pas l'unanimité au sein de l'Union européenne

Les ministres des finances de l’Union européenne se sont réunis la semaine dernière pour un sommet exceptionnel consacré à la crise financière. Et comme souvent, deux visions s’opposent. Les uns sont partisans d’un contrôle étatique renforcé comme la France ou l’Italie. Les autres tiennent à préserver l’indépendance des institutions financières comme l’Allemagne ou la Grande-Bretagne. Les Européens se sont cependant mis d’accord sur la mise en place d’outils de contrôle destinés à éviter de futures crises

In den unterirdischen Gewölben eines der ersten Frankfurter Abwasserkanäle steht ein Mitarbeiter der Stadtentwässerung Frankfurt am Montag (16.07.2007) in Frankfurt am Main. Während dort zu Beginn des vorigen Jahrhunderts grober Unrat noch per Hand aus der Kanalisation entfernt werden musste, laufen die heute eingesetzten Anlagen weitgehend vollautomatisch. Foto: Boris Roessler dpa/lhe +++(c) dpa - Report+++

A Recklinghausen, les canalisations ont été vendues à plus de 100 millions d'euros

Egalement dans cette émission : les collectivités locales dans la crise

En Allemagne, plus de 150 communes ont décidé au cours des dix dernières années, et ceci dans le but de renflouer leurs caisses, de vendre leurs infrastructures à des fonds d’investissement américain. Aujourd’hui on caonstate les dégâts.

Reportage à Recklinghausen dans la Ruhr de Marco Wolter

En France, des collectivités locales découvrent aujourd’hui que les prêts souscrits auprès des banques sont de véritables bombes à retardement, qui pourraient leur couter plusieurs dizaines de millions d’euros.

Reportage dans le département de Seine Saint Denis de Frédérique Lebel