1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Deux poids, deux mesures...

Outre la politique intérieure, la presse allemande revient aujourd'hui sur l'arrêt de la Cour Européenne des Droits de l'Homme mettant fin à la discrimination des unions homosexuelles, ainsi que sur la crise syrienne.

default

En Europe, les unions homosexuelles doivent bénéficier des mêmes droits que les unions traditionnelles

Pour la Loi fondamentale allemande, le mariage et la famille relèvent de la protection particulière de l'ordre public, rappelle la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Il y a dix ans, la Cour Constitutionnelle allemande estimait encore que le PACS violait un principe structurel de cette constitution. Depuis, l'Allemagne a placé sur un même pied d'égalité unions hétérosexuelles et unions homosexuelles.
Mêmes droits et même retaite pour les deux partenaires d'un couple, quelle que soit son orientation sexuelle, voilà ce qu'exigent les juges de la cour de Luxembourg, reprend la Tageszeitung. Comme les partenaires d'une union homosexuelle se doivent assistance et soutien comme ceux d'une union traditionnelle, ce n'est que justice qu'ils bénéficient des mêmes droits.

Syrien Banias Proteste Demonstrationen

Malgré l'intervention massive de l'armée, la vague de protestation ne faiblit pas dans le pays.

D'autant que la législation antidiscrimination européenne devait être transcrite en droit national depuis décembre 2003.

Le quotidien de Berlin s'intéresse aussi au dossier syrien et ouvre ses colonnes au dissident Yassin Haj Saleh qui croit encore au changement dans son pays. Nous avons besoin d'une autre Syrie, dit-il.
Dans ce contexte, la Süddeustche Zeitung brosse le portrait de Buthaina Schaaban, la conseillère médias du dictateur syrien, et l'accuse d'avoir, je cite, « la langue fourchue ». Le 8 mars dernier en effet, cette militante des Droits de l'Homme publiait un manifeste enflammé sur les soulèvements populaires tunisiens et égyptiens, exprimant son admiration pour ces peuples arabes prêts à mourir pour la liberté.

Syrien Buthaina Schaaban

La volte-face de Buthaina Schaaban surprend la communauté internationale... et les manifestants syriens.

Après les premières manifestations en Syrie, Buthaina Schaaban, dans un entretien exclusif accordé au New York Times, traite les manifestants syriens de « fondamentalistes, d'extrémistes, de trafiquants et autres criminels. » Le fait que le régime syrien qui exclut tous les journalistes ait fait venir exprès le grand quotidien américain trahit la certitude de Damas d'écraser rapidement le soulèvement populaire. Ce ne sont pas les sanctions européennes contre 13 membres du pouvoir qui y changeront quoi que ce soit.
De son côté, l'éditorialiste de la Frankfurter Rundschau regrette le manque de courage européen. Comme pour la Tunisie, l'Égypte et la Libye, les Européens sont incapables d'adopter une position claire et crédible. Quand Bruxelles comprendra-t-elle enfin que l'on ne doit plus avoir de scrupules envers Bachar el Assad, interroge le quotidien qui conclut : celui qui dirige ses armes contre son peuple n'est plus un partenaire décent pour l'Europe.

Auteur : Christophe Lascombes
Édition : Marie-Ange Pieorron

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !