Deux ans après le massacre de Conakry | Afrique | DW | 28.09.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Deux ans après le massacre de Conakry

Il y a tout juste deux ans, le 28 septembre 2009, la junte militaire au pouvoir en Guinée réprimait dans le sang une manifestation de l’opposition. Bilan : plus de 150 morts et des dizaines de femmes violées.

default

Corps de victimes du massacre dans une mosquée (2.10.09)

Deux ans après les événements du 29 septembre de 2009 au stade de Conakry, la capitale, la Guinée est sur le chemin de la démocratie. La junte militaire a quitté le pouvoir et un président, Alpha Condé, a été démocratiquement élu. Toutefois le souvenir de ce massacre est toujours bien présents dans les esprits. Ecoutez ci-dessous les précisions de Georges Ibrahim Tounkara.

Guinea Präsident Alpha Conde

Alpha Condé a été élu président de la Guinée en novembre 2010

Opposition et gouvernement ont décidé de faire de mercredi une journée de prière et de recueillement à la mémoire des victimes du 28 septembre 2009. Mais la tension est palpable dans le pays à l'approche des élections prévues le 29 décembre prochain. Les débordements lors de la manifestation de l'opposition, mardi, ont fait 4 morts selon un bilan officiel. A l'appel du collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition, plusieurs manifestants avaient bravé l'interdiction de descendre dans les rues la capitale. Pomme de discorde entre les opposants et le pouvoir en place : la CENI, la commission électorale nationale indépendante chargée d'organiser les législatives d'ici la fin de l'année. Ecoutez ci-dessous également les explications de Nadhel Diallo.

Edition : Fréjus Quenum / Aude Gensbittel

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet