1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Forum des cultures

Destins croisés dans l'Algérie des années 90

« Les jours d'avant » met en scène deux destins dans une cité du sud d'Alger, au milieu des années 90 : Djaber et Yamina tentent de vivre leur jeunesse. Mais l'autorité et la violence vont changer le cours de leur vie.

Écouter l'audio 12:30

« J’ai voulu avant tout parler de l’adolescence »

Karim Moussaoui était à Berlin dans le cadre du festival de cinéma algérien organisé à la Maison des Cultures du monde. Auteur de trois courts-métrages, le jeune réalisateur a notamment été responsable de la programmation cinéma à l'Institut culturel d'Alger. Son premier souvenir lié au septième art remonte à 1986, avec « La guerre des étoiles » et l'acquisition d'un magnétoscope. Ensuite, Karim Moussaoui s'est formé tout seul en regardant des films.

« Les jours d'avant » met en scène deux adolescents invités à une boum, point culminant de leur vie où il ne se passe sinon pas grand chose. Mais en arrière-plan, l'autorité règne, celle de l'école, de leurs parents et de l'Etat. Et la violence est omniprésente. Le film est construit en deux parties qui correspondent aux visions de Djaber et de Yamina. Djaber est joué par Mehdi Ramdani, et c'est Souhila Mallem qui incarne Yamina.

« Les jours d'avant » a reçu de nombreuses récompenses, notamment le prix de la meilleure fiction au festival Vues d'Afrique de Montréal.

Audios et vidéos sur le sujet