1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Des Syriens soignés en Allemagne

Il y a environ trois semaines, l'Allemagne accueillait 36 blessés syriens victimes de la guerre civile entre les forces rebelles et l'armée du président Bachar al-Assad. Notre reporter a rencontré l'un d'entre eux.

Les blessés, hommes, femmes et enfants, avaient été choisis par une équipe de médecins allemands en Jordanie. Un Airbus médical de la Luftwaffe, l'armée de l'air allemande, spécialement équipé, les a alors transportés vers l'Allemagne où ils ont été soignés dans quatre hôpitaux spécialisés.

Syrien schwer verletzte Opfer des Bürgerkriegs in Stuttgart gelandet

Un Airbus de la Luftwaffe en provenance d'Amman atterrit à Stuttgart le 15 avril. À son bord, des civils syriens grièvement blessés

Aysan Al Habut a amené avec lui un symbole de sa révolution contre le potentat de Bachar al-Assad : derrière son lit est suspendu le drapeau syrien de l'opposition orné de trois étoiles, une de plus que le drapeau officiel. Une étoile de l'espoir. Aysan veut « rentrer en Syrie aussi rapidement que possible, car il faut terminer la révolution », explique-t-il à son visiteur Markus Löning, le délégué aux droits de l'Homme du gouvernement allemand. Aysan ajoute : « C'est une situation historique et l'Allemagne peut aider le peuple syrien à terminer la révolution. »

Markus Löning est accompagné par Pelikan Murat. Elle fait partie des bénévoles de la communauté syrienne et d'associations arabes qui soutiennent le travail du personnel soignant et réconfortent les patients syriens. Pelikan Murat explique : « Nous aidons à ce qu'ils n'aient pas le mal du pays. Et puis nous servons aussi d'interprètes. »

Les blessés souvent abandonnés

Aysan, la quarantaine, est l'un des 36 blessés graves soignés en Allemagne. Il explique à son visiteur ce qui lui est arrivé :

« Nous essayions de récupérer le corps d'un élève, parce que les soldats du régime brûlent souvent les cadavres pour masquer leurs méfaits. »

Syrien - Kämpfe in Aleppo

À Alep, importante ville du nord syrien, fin mars 2013

Il raconte que son groupe s'est battu 18 heures durant pour récupérer le corps. C'est dans les derniers moments qu'il a été blessé. Aysan montre une courte vidéo prise sur son portable et qui montre les mains d'un médecin en train de panser d'urgence son avant bras déchiqueté alors que les soldats d'Assad continuent de tirer vers leur groupe.

Aysan raconte que les parties en conflit agissent de plus en brutalement et que, souvent, les blessés sont abandonnés à leur sort sur le terrain. Souvent il n' y a aucune assistance médicale, ni médicaments ou matériel sanitaire.

« La situation des civils empire de jour en jour. Chaque semaine, mon clan perd au moins un membre », témoigne Aysan.

En Allemagne, les organisations de défense des droits de l'Homme demandent que Berlin accorde davantage de visas aux réfugiés syriens et aux blessés de la guerre civile. Cette année, le ministre de l'Intérieur a décidé d'accueillir 5.000 réfugiés syriens supplémentaires. « Ensuite, nous verrons ce que font les autres Européens et nous aviserons », précise le délégué aux droits de l'Homme du gouvernement allemand Markus Löning.

Le conflit en Syrie fait chaque jour des dizaines de blessés. Markus Löning est conscient que soigner 36 blessés, c'est peu, mais « c'est au moins une petite goutte d'eau dans un océan ».

Jusqu'ici, l'Allemagne a débloqué 22 millions d'euros pour l'aide d'urgence à la Syrie et trois millions d'euros pour les soins des 36 blessés soignés en Allemagne.

Archives

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !