1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Des soldats allemands au Proche - Orient

La décision a été prise: la coalition gouvernementale à Berlin a approuvé ce mercredi l'envoi de marins allemands au large du Liban dans le cadre de la Finul élargie…

F.J.Jung, Angela Merkel, F.W Steinmeier

F.J.Jung, Angela Merkel, F.W Steinmeier

La Bundesmarine assurera le commandement de la force maritime internationale de surveillance des côtes auxquelles participeront les marines néerlandaise,norvégienne danoise et suédoise. Ce sera la première intervention armée de l'Allemagne au Proche-Orient depuis la Deuxième guerre mondiale. L’Allemagne dépêchera deux frégates, deux navires ravitailleurs et quatre vedettes rapides et jusqu’à 2.400 soldats dont 1.500 marins, pour une mission prévue jusqu'au 31 août 2007. Les marins allemands seront mobilisés dans une zone allant jusqu'à 50 milles marins, au large des côtes. Leur principale tâche lors de cette mission: empêcher notamment la livraison d'armes aux milices du Hezbollah… . Cent soldats de la Luftwaffe, l'armée de l'air seront aussi mobilisés, ainsi qu'une centaine d'autres pour conseiller et former les forces libanaises. La décision de Berlin est d’une "dimension historique", qui doit à la fois garantir "le droit à l'existence d'Israël" et contribuer à une "solution pacifique dans l'ensemble de la région". Ce sont les mots de la Chancelière Angela Merkel, à l'issue d'une réunion de son cabinet dans la capitale allemande…. La demande d’intervention émane à la fois d’Israel, du Liban, et des Nations unies, a insisté Angela Merkel à l'issue de la réunion de son gouvernement. Aux côtés du ministre de la Défense Franz-Josef Jung et du ministre des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, la chancelière a déclaré :"Nous pouvons vraiment agir de manière efficace nous ne sommes plus simplement spectateurs dans une région compliquée , mais nous pouvons agir tout en sachant que notre présence dans cette région est souhaitée , c’est à dire que nous pouvons compter sur un esprit de coopération"…

Eu égard au passé de l’Allemagne, Frank Walter Steinmeier a parlé d’une décision difficile.C’est une mission qui ne concerne pas seulement la paix entre Israel et le Liban, mais la région entière avec tous ses conflits, a-t-il souligné. L’Allemagne et l’Europe portent une responsabilité particulière: "Nous ne devrions pas faire comme si le conflit du Proche Orient était un conflit complètement étranger et lointain. Il se déroule à nos portes ! »

Le ministre de la Défense Franz Josef Jung a souligné que le concept de la mission définie par les Nations unies pour la Force Internationale au Liban permettra à la Bundesmarine, la marine nationale allemande de remplir convenablement sa mission. „ Nous sommes dotés d’un mandat robuste, mais pas offensif. Un mandat qui nous permet par exemple de contrôler un navire suspect , aussi en cas de résistance de l’équipage"…

Le Bundestag, chambre basse du Parlement allemand, devra encore approuver la mission mercredi prochain. Une formalité, la grande coalition conservatrice/ sociale-démocrate disposant de près des trois quarts des députés. Seuls deux partis d’opposition, le FDP, parti libéral de centre droite et la gauche néo-communiste sont opposés, eux, à l’envoi de soldats allemands au Proche Orient….

  • Date 13.09.2006
  • Auteur Ph.Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C75q
  • Date 13.09.2006
  • Auteur Ph.Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C75q