1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Economie et développement

Des roses contre le trafic de drogue

L'Afghanistan est le premier producteur mondial d'opium. Pour donner une alternative aux agriculteurs afghans, une entreprise canadienne a décidé de promouvoir l'huile de rose, qu'elle utilise pour fabriquer du parfum.

Un champ de pavot, à Marjah en Afghanistan

Un champ de pavot, à Marjah en Afghanistan

3.700 tonnes d'opium. C'est la production estimée en 2012 pour l'Afghanistan, premier producteur mondial de cette drogue. Et les efforts du gouvernement pour lutter contre la culture du pavot somnifère - à la base de l'opium - et contre le cannabis donnent peu de résultats. Les surfaces de culture ont même augmenté en 2012 selon les Nations unies. Pourtant, des alternatives existent pour les agriculteurs afghans. Julia Mahncke s'est intéressée à l'initiative d'une entrepreneure canadienne, Barb Stegemann, qui fabrique des parfums à base d'huile de roses en provenance d'Afghanistan.

L'invité de notre interview de la semaine est Moussa Amadou, président de l'ARID, l'Association régionale pour l'irrigation et le drainage en Afrique de l'Ouest. Il nous parle du manque de moyens pour mener à bien les objectifs de l'association, et notamment assurer la sécurité alimentaire. Pour lui, toutefois, le retour régulier des sécheresses ne doit pas être considéré comme une malédiction. Il y a des moyens de les combattre.

Écouter l'audio 12:30

Des roses contre le trafic de drogue

Archives

Audios et vidéos sur le sujet