1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Des militants sénégalais et burkinabè détenus à Kinshasa

Fadel Barro et ses amis venaient de participer à une rencontre sur la gouvernance avec des jeunes en RDC. Des participants congolais et des journalistes étrangers ont également été interpellés, et pour certains relâchés.

Écouter l'audio 03:33

Y en a marre rejette les accusations de "tentative de déstabilisation"

Les militants de "Y en a marre" et du "Balai citoyen" sont toujours détenus. Nous avons recueilli les explications du porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende. Les autorités congolaises les soupçonnent de "tentative de déstabilisation": Notre correspondant à Ouagadougou, Richard Tiéné, a pu rencontrer le rappeur burkinabé Smockey, un des porte-parole du "Balai citoyen", cette organisation de la société civile qui a contribué, par ses manifestations, à la chute de Blaise Compaoré en octobre dernier. Smockey ne comprend pas les allégations formulées par les autorités congolaises.

De leur côté, au Sénégal, les militants du mouvement "Y en a marre" ont donné une conférence de presse pour protester contre l'interpellation de leurs trois camarades présents à Kinshasa : Aliou Sané, le rappeur Fou malade, et le leader du mouvement, Fadel Barro. Thiat, le porte-parole de "Y en a marre", rejette lui aussi les accusations de "tentative de déstabilisation" avancées par le gouvernement congolais. Selon le militant sénégalais, ses camarades avaient fait des demandes de visa en règle auprès de la représentation de RDC à Dakar, en exposant les raisons de leur visite à Kinshasa… des rencontres avec des jeunes sur la bonne gouvernance. Pour "Y en a marre", les motifs avancés pour interpeller leurs camarades sont fallacieux. Depuis dimanche 15 mars, ils n'ont pas eu de nouvelles directes de leurs amis.

A écouter en cliquant sur le lien, respectivement : le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende, le rappeur burkinabé Smockey, un des porte-parole du "Balai citoyen", et Thiat, le porte-parole de "Y en a marre".

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !