1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Santé

Des jardins potagers contre le SIDA

Le Sida est "pire qu'une guerre" avait déclaré Mandela en 2000. En Ethiopie une expérience de jardins urbains aide les malades à retrouver des forces et sortir de l'isolement... Dans cette édition aussi la contraception.

Pour mieux combattre le SIDA , il faut renforcer les défense immunitaires et éviter l'isolement

Pour mieux combattre le SIDA , il faut renforcer les défense immunitaires et éviter l'isolement

Avec une prévalence du SIDA estimée en 2011 à plus de 7%, l'Ethiopie fait partie des pays africains les plus touchés par la maladie. Pour lutter contre le fléau, l'Etat donne gratuitement accès à un traitement. Cela ne suffit pas. On le sait, le système immunitaire des personnes séropositives est affaibli : elles contractent donc bien plus facilement des infections comme la tuberculose. Il leur faut donc y ajouter une alimentaition suffisante et de qualité pour doper leur système de défense. Un véritable défi pour les plus pauvres.
Alors pour remédier au problème, l'association Dawn For Hope, basée à une quarantaine de kilomètres d'Addis-Abeba, , propose aux malades démunis de cultiver un carré de potager. Notre correspondante Aimie Eliot a rencontré les jardiniers de l'association...

Manque de moyens pour le planning familial

Réduire de trois quarts le taux de mortalité maternelle, rendre l'accès à la médecine procréative universel - c'est à dire plus simplement au planning familial - d'ici à 2015, voilà les objectifs du millénaire du développement lancé par l'ONU en 1990. Dans ces deux domaines, l'objectif n'est pas atteint. Le taux de mortalité maternelle a bien diminué de 47%. Mais ce n'est pas assez. Quant à l'accés à la contraception, le bilan est mitigé: davantage de femmes en ont bénéficié mais cette progression semble stagner d'après l'ONU. Et plus inquiétant le soutien financier aux fournitures et au service du planning familial est en baisse. Alors pourquoi ce recul ? Décryptage avec Mathilde Benignus.

Audios et vidéos sur le sujet