1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Migration

Des gynécologues bénévoles pour les migrantes

L'organisation humanitaire "Gynécologie Sans Frontières" accompagne des femmes dans les camps de migrants situés dans le nord de la France. Rencontre avec Hagar, jeune sage-femme engagée.

Écouter l'audio 02:05

Hagar met sa compétence professionnelle et linguistique au service des femmes en détresse

Avant le déguerpissement, en octobre, de plus de 7.000 migrants Afghans, Erythréens et Soudanais, de ce qu'on a appelé la "Jungle" de Calais, dans le nord de la France, de nombreuses femmes ont été secourues par les équipes bénévoles de l'ONG "Gynécologie sans Frontières", composées d'un binôme sage-femme et gynécologue. 

Hagar, jeune sage-femme franco-éthiopienne, avait découvert les camps de réfugiés au cours d'un stage pour une étude épidémiologique et elle a eu envie de revenir. Quand elle le peut, la jeune sage-femme fait de la prévention et des suivis de grossesse auprès des migrantes. Elle est touchée par ces gens qui viennent comme elle, de la Corne de l'Afrique. Madeleine Vatel l'a rencontrée au camp de Calais. Écoutez son reportage.

Le travail de Gynécologie sans Frontière continue autour des cinq "camps" du Nord de la France et dans les CAO (centre d'accueil et d'orientation). Depuis le démantèlement de Calais, l'organisation humanitaire s'est équipée d'un centre de consultation mobile à bord d'un camion pour aider les femmes exposées à l'errance. Elle prévoit également de mettre en place un refuge pour celles qui ont un nouveau-né.

Audios et vidéos sur le sujet