1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Des grenades pour le Nouvel an juif

Aujourd’hui encore, les journaux allemands analysent l’arrivée des migrants en Europe. Les affrontements sur l’esplanade des Mosquées retiennent également l’attention de quelques quotidiens.

L'Esplanade des Mosquées

L'Esplanade des Mosquées à Jérusalem, théâtre d'affrontements entre jeunes Palestiniens et soldats israéliens

Des grenades pour la fête du Nouvel an juif, titre la Süddeutsche Zeitung. Des grenades, des pétards, des jets de pierres et des émeutes. Pour le correspondant du journal à Jérusalem, il s'agit là des incidents les plus graves que la ville ait connus depuis longtemps. Des manifestants palestiniens et les forces de sécurité israéliennes s'affrontent depuis le début de la semaine. Les provocations de part et d'autre sont incessantes. Cette nouvelle année débute sous de sombres auspices, conclut le correspondant du journal de Munich.

La Berliner Zeitung, elle, s'intéresse au renforcement des mesures contre les jets de pierres et les attaques au couteau. Des mesures qui vont désormais s'appliquer aussi aux mineurs palestiniens: ils devront payer de lourdes amendes, précise le journal. L'Etat hébreu entend ainsi dissuader les jeunes militants.

Wolfgang Schäuble lors d'une réunion à Luxembourg

Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble s'apprête à annoncer un plan d'austérité

La presse allemande continue par ailleurs à commenter l'arrivée des migrants en Europe. Les journaux se penchent tout particulièrement sur le programme d'austérité que compte présenter le ministre des Finances Wolfgang Schäuble. « La piscine va devoir fermer, parce que la commune ne peut plus financer son entretien. La construction de la crèche a du retard, parce que l'Etat a besoin de l'argent pour les Syriens », écrit la Frankfurter Rundschau. Jusqu'à présent, le ministre a évité de monter les migrants contre les familles et les demandeurs d'asile contre les chômeurs. Mais ce temps semble révolu. Et le message est clair: l'Allemagne doit se préparer à des temps difficiles.

Pour la taz, il s'agit là d'un signal funeste. Wolfgang Schäuble suggère que l'Allemagne ne peut pas se permettre financièrement d'accueillir les migrants. Il livre ainsi gratuitement les faux arguments avec lesquels les populistes d'extrême-droite entretiennent la peur chez le citoyen lambda. Il faut espérer, conclut le journal, que la chancelière est plus intelligente que son ministre.

Autre décision qui ne va pas dans le sens des migrants, celle de la Cour européenne de justice, selon laquelle un pays de l'Union Européenne, et en l'occurrence l'Allemagne, n'a pas à verser de prestations sociales à des demandeurs d'emploi venus d'un autre Etat membre. Pour le Neues Deutschland, c'est un camouflet pour tous ceux qui viennent en Allemagne pour vivre et travailler. D'après le quotidien, une Union Européenne qui prive ainsi ses citoyens du minimum vital, n'a pas le droit de se dire sociale. Pour la Süddeutsche Zeitung, cette décision constitue une atteinte à la dignité humaine.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !