1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Des formateurs européens pour l'armée malienne

L'Union européenne a donné son accord de principe à l'envoi de formateurs au Mali. Le projet a été décidé lors d'une réunion à Bruxelles des ministres européens des affaires étrangères.

Il ne sera pas question de participer directement à des combats mais d'entraîner des soldats maliens et de fournir aussi un appui financier. Bruxelles prévoit le déploiement au Mali d'une mission de formateurs européens. Leur nombre est estimé à quelque 250 et ils devraient avoir leur campement à proximité de la capitale malienne Bamako. Leur mission sera d'entraîner dès janvier prochain, quatre bataillons de 650 soldats maliens.

Catherine Ashton, la haute représentante de l'Union européenne pour les Affaires étrangères

Catherine Ashton, la haute représentante de l'Union européenne pour les Affaires étrangères

Et la durée de la formation devrait couvrir six mois. « Nous sommes très inquiets de la dégradation de la situation au Mali, et notammant de la situation humanitaire qui empire, a déclaré la la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton. Nous sommes déterminés à aider le Mali. Le conseil a appelé toutes les parties à établir une feuille de route pour une transition rapide. Cela permettra de reprendre la coopération au développement. Le cadre du rétablissement de la sécurité sera défini par le conseil de sécurite de l'ONU. »

Accueil favorable à Bamako

A Bamako, la nouvelle de l'envoi d'une équipe de formateurs européens est bien accueillie. « L'armée malienne a surtout besoin de formation pour la reconquête du nord, estime le Capitaine Modibo Traoré, Officier des affaires publiques des forces armées maliennes.

Selon le plan de la CEDEAO, l'intervention dans le Nord-Mali devrait être assurée par 3.300 soldats ouest-africains. Un effectif jugé limité par certains officiers militaires occidentaux. L'Union européenne espère donc après la formation, faire augmenter le nombre de militaires prêts pour le combat. Mais on est encore de la mise en œuvre de ce projet. Selon un responsable européen, de nombreux détails doivent être encore réglés, comme par exemple la sécurité des formateurs qui vont être déployés sur place. Enfin, le budget de la mission européenne est estimé autour de cinq à six millions d'euros, un montant qui ne prend pas en compte les salaires des formateurs envoyés par les Etats.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !