1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Des espoirs encore déçus au Proche-Orient

Les difficultés des pourparlers de paix au Proche-Orient font réagir la presse allemande ce jeudi, tout comme la crise en Ukraine ou la situation financière de la Grèce.

Les négociations de paix entre Israël et la Palestine sont à nouveau en danger

Les négociations de paix entre Israël et la Palestine sont à nouveau en danger

Encore une fois, les négociations pour la paix au Proche-Orient n'ont pas porté leurs fruits, déplore la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Entre le refus d'Israël de libérer les prisonniers palestiniens et la décision de la Palestine d'adhérer à des conventions internationales, il reste peu de raison d'être optimiste, comme cela a déjà été si souvent le cas, écrit le journal.

John Kerry, le chef de la diplomatie américain, a fait beaucoup d'effort, mais cela ne suffit pas pour la Süddeutsche Zeitung

John Kerry, le chef de la diplomatie américain, a fait beaucoup d'effort, mais cela ne suffit pas pour la Süddeutsche Zeitung

Le processus de paix qui avait donné des espoirs l'an passé, est désormais tout près de l'échec, complète la Süddeutsche Zeitung. Et la faute en revient à toutes les parties, Etats-Unis y compris. Même si, reconnaît le journal, sans les efforts de John Kerry, le chef de la diplomatie américaine, les négociations auraient depuis longtemps déjà avorté. Cette faute est originelle, selon le quotidien de Münich, c'est le sort de l'espion israélo-américain Jonathan Pollard. Il a été condamné à la perpétuité par les Etats-Unis pour espionnage au profit d'Israël. Jérusalem demande sa libération depuis trente ans, refusée par les Etats-Unis. Quand les Palestiniens demandent celle de «leur héros» Marouane Barghuti, emprisonné en Israël, l'Etat hébreu refuse à son tour. Le seul espoir qui reste, selon la Süddeutsche Zeitung , est encore de gagner un peu de temps afin de trouver une solution pour la paix.

L'Otan n'enverra pas de troupes pour contrer la Russie dans la crise ukrainienne, se réjouit die Tageszeitung

L'Otan n'enverra pas de troupes pour contrer la Russie, se réjouit die Tageszeitung

Die Tageszeitung commente elle la réunion des membres de l'Otan à Bruxelles au sujet de la crise avec la Russie. «Le retour de la guerre froide» était dans beaucoup de bouches. Mais heureusement, écrit le journal, les ministres des affaires étrangères n'ont pas répondu aux demandes de la Pologne : envoyer des troupes de l'Otan dans les pays de l'Est. Cela aurait été un pas de plus dans l'escalade de la crise avec la Russie.

Die Welt s'intéresse lui au retour de la Grèce sur le marché des obligations. Athènes pourra bientôt de nouveau se tenir sur ses jambes toute seule, estime le journal. Mais grâce à un paradoxe: le pays, sous perfusion de la troika, va pouvoir s'endetter, comme n'importe quel autre pays. Cette nouvelle est aussi un test, note Die Welt : vérifier que les 240 milliards d'euros des bailleurs de fonds internationaux n'ont pas été donnés pour rien.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !