1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Des drones dans le ciel congolais

Depuis quelques jours, des avions sans pilote survolent l'est de la République démocratique du Congo dans le cadre de la mission de stabilisation de l'Onu. Ces drones sont destinés à recueillir des renseignements.

A la différence des drones de combat (ici en image), les drones déployés en RDC visent à recueillir des renseignements

A la différence des drones de combat (ici en image), les drones déployés en RDC visent à recueillir des renseignements

A l'occasion d'un vol inaugural symbolique et pour faire le point de la situation dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), le secrétaire général adjoint de l'Onu en charge des opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, est en visite à Goma, capitale du Nord Kivu. A travers le déploiement des drones, l'Onu entend donner à la Monusco, la Mission de l'Onu pour la stabilisation du Congo, les moyens pour mener à terme le travail qui a commencé par la défaite de la rébellion du M23.

De nombreux membres de groupes armés dans l'est de la RDC ont récemment annoncé vouloir déposer les armes

De nombreux membres de groupes armés dans l'est de la RDC ont récemment annoncé vouloir déposer les armes

Prudence face aux ex-combattants

Pour le moment, deux drones se relaient depuis quatre ou cinq jours dans le ciel du Kivu. Au total cinq sont prévus. Pourquoi ces nouveaux outils maintenant, alors que le M23 est vaincu et que de plus en plus de combattants déposent les armes et se rendent ? A en croire Hervé Lasdous, le chef des opérations de maintien de la paix de l'Onu, il s'agit plutôt d'une stratégie de prudence :

«Un nombre croissant d'ex-combattants décident de tirer les conséquences des évolutions militaires des derniers mois ... Peut-être aussi du déploiement imminent des engins de surveillance aérienne sans pilote et décident de se rapprocher des autorités. Il est certain qu'il ne faut pas prendre le risque que ces gens là, qui ont le sentiment de ne pas être traités comme ils l'attendent, ne reprennent leur liberté.»

La Monusco a aidé l'armée congolaise à vaincre la rébellion du M23

La Monusco a aidé l'armée congolaise à vaincre la rébellion du M23

Des drones de surveillance

À la différence des drones de combat utilisés dans la guerre anti-terroriste, les drones dont la Monusco vient d'être dotée sont destinés à recueillir des renseignements sur les activités des groupes armés et les mouvements de populations. Les explications de Thierry Vircoulon, expert chargé de l'Afrique centrale auprès de l'International Crisis Group (ICG) :

«Ce sont en fait des drones d'observation. Donc uniquement des engins qui n'ont pas de capacité de frappe mais qui ont des caméras pour surveiller ce qui se passe sur le terrain. Et initialement, l'idée de déployer des drones était liée à la nécessité de surveiller ce qui se passait à la frontière rwando-congolaise, puisque c'était à l'époque où on estimait que le Rwanda soutenait secrètement le M23.»

Au départ hostile, le Rwanda s'est résigné au déploiement de drones dans cette zone frontalière avec la RDC. Un vol inaugural officiel est prévu ce mardi.

Écouter l'audio 01:57

Des drones dans le ciel congolais

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !