1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Des députés du Burundi boycottent le parlement des Etats d'Afrique de l'Est

Du 5 au 17 mars, Kigali, la capitale du Rwanda va abriter l’Assemblée législative de la Communauté d’Afrique de l’Est. Les cinq parlementaires ont annoncé leur décision dans une lettre au président de l'EALA.

Écouter l'audio 01:42

"Nous nous sommes toujours sentis en sécurité au Rwanda" (Député Martin Nduwimana)

Ces cinq députés sont tous issus du CNDD-FDD, le parti au pouvoir. Il s’agit d'Emérence Bucumi, la présidente du groupe parlementaire burundais, Léonce Ndarubagiye, Emmanuel Nengo, Isabelle Ndahayo et Jean-Marie Muhirwa. Les parlementaires ont fait savoir leur position par le biais d’une lettre qu’ils ont adressé au président de cette institution régionale.  Certains des députés joints  par la Deutsche Welle disent s’en tenir aux arguments qu’ils ont invoqués dans le document  transmis au président de l’Assemblée de l’EAC. C’est à dire que leur sécurité ne serait pas garantie lors de leur séjour à Kigali. En raison notamment des relations exécrables qu’entretiennent  le Burundi et le Rwanda.

Quatre autres députés seront présents à Kigali

Toutefois, quatre élus  sur les neuf ont confirmé leur participation  à l’Assemblée législative de la Communauté d’Afrique de l’Est de Kigali. Il  s'agit de Jérémie Ngendakumana,  un des frondeurs du CNDD-FDD, Yves Nsabimana du parti Frodebu Nyakuri et deux députés du parti Uprona, à savoir  Martin Nduwimana et Frédéric Ngenzebuhoro. Le député Martin Nduwimana estime que le Rwanda n’a jamais eu de problèmes avec le Rwanda.

"La République du Rwanda compte parmi les pays de la région où il y a le plus de sécurité. Non seulement au niveau de l’Afrique de l’Est, mais au niveau de l’Afrique de manière générale. Nous sommes dans notre 5eme année, et personne ne s’est jamais plaint, ne s’est jamais senti en aucune manière menacé, ou autre. Donc, cette histoire d’insécurité, de mon point de vue  est un prétexte qui ne peut être accepté."

Paul Kagame a toujours été accusé par le Burundi de soutenir les opposants burundais exilés au Rwanda.

Paul Kagame a toujours été accusé par le Burundi de soutenir les opposants burundais exilés au Rwanda.

En dépit du boycott de ces cinq députés, le Burundi sera bel et bien représenté à l’assemblée législative de la Communauté de l’Afrique de l’Est. Car, l’article  12 du règlement intérieur de l’institution exige la participation aux sessions d’au moins trois députés de chaque pays membre. Or, dans le cas d’espère, quatre députés ont confirmés leur participation.

Signe de la tension perceptible qui règne entre les deux pays, le Burundi a également boycotté une rencontre réunissant les dirigeants des différentes polices de la sous-région de l’Afrique de l’Est. Rencontre qui s’était tenue du 21 au 24 février dernier à Kigali.

 

 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !