Des Croates eurosceptiques | Europe | DW | 31.03.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

Des Croates eurosceptiques

Le gouvernement croate voudrait boucler les négociations d'adhésion, qui durent déjà depuis plus de cinq ans, à la fin du mois de juin.

The flags of Croatia, right, and the European Union fly over Ban Jelacic square in Zagreb, Croatia, Tuesday, Oct. 4, 2005. Croatia greeted the start of accession talks with the European Union on Tuesday with a sigh of relief and much gratitude toward neighbor and traditional ally Austria. (AP Photo/Filip Horvat)

Les Croates ont perdu leur enthousiasme pour l'UE depuis octobre 2005.

"Tolérance zéro" a déclaré le Président du Parlement européen Jerzy Buzek. Il était temps. Une affaire de corruption secoue en effet cette institution: des journalistes de l'hebodmadaire britannique Sunday Times se sont fait passer

SYMBOLFOTO - Ein 500-Euro-Schein wird übergeben (Illustrationsfoto vom 16.11.2006, aufgenommen in Braunschweig). Nicht nur in Wirtschaftsunternehmen ist Korruption ein Problem - auch in der öffentlichen Verwaltung ist die unrechtmäßige Vorteilnahme ein Thema. m Kampf gegen Bestechung und Bestechlichkeit hat Deutschland nach Einschätzung von Transparency International auch im vergangenen Jahr kaum Fortschritte gemacht. Dies geht aus einem internationalen Vergleich hervor, den die Anti-Korruptions- Organisation am Mittwoch (26.09.2007) in Berlin veröffentlichte. Demnach gehört die Bundesrepublik zwar zu den Ländern, in denen Korruption eher gering ausgeprägt ist. Die weltweite Position - Rang 16 unter 180 Staaten - hat sich allerdings nicht verbessert. Transparency verlangte deshalb ein Zentralregister, in dem korrupte Firmen aufgelistet werden. Foto: Peter Steffen dpa/lni +++(c) dpa - Bildfunk+++

La corruption au Parlement européen: tolérance zéro pour son président Jerzy Buzek.

pour des lobbyistes. Ils ont proposé à des députés de déposer des amendements en echange de somme allant de 12 000 à 100 000 Euros. Trois d'entre eux, ont été mis en cause pour avoir accepté. L'agence européenne anti-fraude OLAF a ouvert une enquête administrative sur ces cas de corruption, tandis que de son côté le Président du Parlement Jerzy Buzek a présenté des propositions pour limiter la corruption.Il n'a toutefois pas autorisé OLAF a procéder à des perquisitions dans l'enceinte du Parlement. A signaler tout de même que sur la soixantaine de députés approchés par les journalistes du Sunday times, seuls trois d'entre eux auraient cédé aux sirènes de l'argent.

Les Croates boudent l'Europe

La Croatie, petit pays d'europe du sud qui borde la mer adriatique, est appelée à devenir bientôt le 28e pays membre de l'UE. Le gouvernement croate voudrait boucler les négociations d'adhésion, qui durent déjà depuis plus de cinq ans, à la fin du mois de juin. Une adhésion devra encore faire l'objet d'un référendum national. A quelques mois de cette échéance, les Croates sont pourtant loin d'être enthousiastes. Reportage à Zagreb signé Alexis Rosenzweig.

Menaces sur les Roms en Hongrie

Some 300 members of far-right paramilitary Hungarian Guard march during the demostration named 'Security of the Provinces' in Tatarszentgyoergy, Hungary on 09 December 2007. The march was held despite of the protest of the village's mayor who claimed the march is anti-Roma and discriminative. EPA/ATTILA KOVACS HUNGARY OUT +++(c) dpa - Report+++

La Garde Magyare est interdite mais d'autres organisations s'en inspirent et terrorisent les Roms.

Quelques 10 à 12 millions de Roms vivent en Europe. Arrivés d'Inde au XIVème siècle environ, ils sont en butte aux discriminations et luttent s'il faut en croire une résolution du parlement européen de mars dernier contre "un degré intolérable d'exclusion et de violations des droits de l'homme." Des organisations de défense des droits de l'homme ont demandé la protectioni des Roms dans un petit village de Hongrie, un pays qui connait une extrême droite xénophobe particuliérement virulente. Nous avons joint á Budapest Victoria Vasey du Centre européen pour les Droits des Roms. Elle explique les menaces que fait courir un groupe appelé "garde civile pour un meilleur avenir"...


Auteur: Elisabeth Cadot
Edition: Jean-Michel Bos

Audios et vidéos sur le sujet