Des critiques fusent après le sommet Rio+20 | Afrique | DW | 22.06.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Des critiques fusent après le sommet Rio+20

Rio+20 s'est engagé à promouvoir une économie verte épargnant les ressources naturelles de la planète en vue d’éradiquer la pauvreté. Mais des critiques fusent sur l'absence d'objectifs contraignants et de financement.

C’est un texte d'une cinquantaine de pages dénommé "Déclaration finale du sommet Rio+20" qui a été soumis ce vendredi (22 juin) à la ratification des chefs d'État et de gouvernement des Nations unies. On peut y noter de très bonnes intentions et le lancement du processus d'objectifs du développement durable.

Rio+20 Gipfel in Rio de Janiero

Même si le texte rend hommage aux collectivités rurales, il est rejeté par les peuples autochtones et indigènes

Même si le texte rend hommage aux collectivités rurales, il est rejeté par les peuples autochtones et indigènes. Concernant la politique d'économie verte, au total trois pages et demi, elle est considérée comme l’un des outils importants pour aller vers le développement durable. Mais pour des ONG et les organisations des peuples autochtones, c’est une marchandisation de la nature. Pour Minkoue-Mi-Ella Jeanne Marthe, présidente de l’Association des femmes indigènes du Gabon, l'économie verte risque de compromettre la vie des peuples autochtones. Écoutez ci-dessous.

La société civile déçue par la déclaration finale

RIO+20 Brasilien Aktivisten Protest

Pour des ONG et les organisations des peuples autochtones, c’est une marchandisation de la nature

En vue de rassurer les détracteurs de l’économie verte, la déclaration de Rio+20 insiste sur la nécessité de transferts de technologie vers les pays en développement et sur le renforcement des capacités. Mais aucun engagement n’a été pris pour contraindre les pays à mettre en œuvre ces décisions. C’est ce que déplore Nicaise Moulombi de la société civile de l’Afrique centrale rencontré à Rio par notre correspondant, Noel Kokou Tadégnon. Écoutez ci-dessous.

Un autre point important : des Objectifs du développement durable ont été fixés sur le modèle des Objectifs du Millénaire pour le développement. Un groupe de travail de 30 personnes sera mis en place d'ici à la prochaine Assemblée générale des Nations unies, en septembre, et devra présenter ses propositions en 2013.

Écouter l'audio 02:13

"L'économie verte risque de compromettre la vie des peuples autochtones (Minkoue-Mi-Ella Jeanne Marthe, présidente de l’Association des femmes indigènes du Gabon)

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !