1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Des Congolais trouvent refuge au Burundi

Le Burundi, qui a vu des centaines de milliers de ses habitants partir, devient un refuge pour des Congolais qui fuient les combats dans l'est de la RDC. Mais ces familles dénoncent de mauvaises conditions de vie.

Écouter l'audio 02:08

Ici nous sommes mal nourris, mal logés (une réfugiée congolaise)

Depuis une dizaine de jours, la province de Cibitoke dans l'ouest du Burundi accueille des réfugies congolais. Ils sont à peu près 800 venant de l'est de la République démocratique du Congo. Ils fuient les affrontements entre les FARDC, l'armée congolaise et les miliciens Maï-maï. Ceux-ci ont été accusés fin novembre d'avoir tué une quarantaine de personnes. Les réfugiés congolais sont hébergés dans le site de transit de Cishemere.

Burundi Flüchtlingslager nahe Cibitoke (DW/A. Niragira)

Le camp de réfugiés de Cishemere est situé dans la province de Cibitoke.

Mais ils déplorent la sous-alimentation, l’insuffisance de l'eau, des matelas et de latrines. Le site de Cishemere héberge actuellement 775 personnes, alors qu'il ne compte que 510 places. Les 137 familles, qui comprennent notamment plus de 500 mineurs, sont ravitaillés une fois tous les cinq jours. Certains passent les nuits allongés par terre et les matelas, une fois disponibles, ne sont octroyés qu'aux plus vulnérables. La structure d’accueil ne peut pas faire face à l'affluence croissante des réfugiés. 

Ces réfugies congolais transitent à Cibitoke vers Cankuzo à l'est du Burundi, à quelques centaines de kilomètres, près de la frontière burundo-tanzanienne pour y être installés définitivement.

Antéditeste Niragira notre correspondant s'y est rendu. Écoutez son reportage en cliquant sur le lien ou l'image.

 

 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !