1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Des combattants des FDLR se rendent

83 rebelles hutu rwandais des FDLR se sont rendus dans l'est de la RDC, selon le vice-gouverneur de la région. Dans une semaine expire l'ultimatum de la communauté internationale qui réclame le dépôt de leurs armes.

Des combattants des FDLR s'étaient déjà rendus ce printemps dans l'est de la RDC

Des combattants des FDLR s'étaient déjà rendus ce printemps dans l'est de la RDC

Selon le vice-gouverneur du Nord-Kivu, les 83 rebelles des FDLR, les forces démocratiques de libération du Rwanda, étaient accompagnés par 38 femmes et enfants. Une vingtaine d'autres soldats seraient aussi prêts à se rendre. Les hommes étaient "tous en tenue civile" et ont remis "37 armes dont 4 armes lourdes", a-t-il précisé.

Selon un communiqué des FDLR daté du 23 décembre, d'autres combattants doivent se rendre à Kalala, au Sud-Kivu. Les effectifs des rebelles FDLR, dont certains membres et dirigeants sont accusés d'avoir participé au génocide de 1994 au Rwanda, tournent autour de 1.500 à 2.000 combattants, selon certaines estimations.

Ultimatum jusqu'au 2 janvier

Le 18 avril, les FDLR avaient annoncé vouloir se séparer d'"ex-combattants importants" afin de "se consacrer à la lutte politique" au Rwanda, qui refuse tout dialogue avec la rébellion. En mai et juin, des combattants s'étaient déjà rendus dans le Nord-Kivu. Mais depuis, le processus était au point mort.

La communauté internationale, dont les états de la région, avaient donné aux FDLR - y compris à leurs chefs - jusqu'au 2 janvier pour se rendre sans quoi ils s'exposeraient à des attaques de l'armée congolaise et des Casques bleus de la Mission de l'ONU (la Monusco).

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !