1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Destination Europe

Des codes culturels qu'il faut apprendre

Arpenter les rues de Berlin, Paris, Londres, Madrid ou Rome, c'est le rêve absolu de beaucoup de personnes qui ont grandi en dehors de l'Europe. Mais la réalité est-elle à la hauteur de ces espoirs ?

default

Le choc culturel est d'autant plus difficile à depasser si l'on est seul

A première vue, l'Europe est très attrayante à de nombreux égards. Mais si l'on y regarde de plus près, certains aspects paraissent étranges, absurdes, voire hostiles. Evidemment, la mentalité et les habitudes diffèrent d'un pays à l'autre, mais on y trouve de nombreuses caractéristiques culturelles communes.

Nombre de migrants d'origine africaine ou arabe ont par exemple du mal à s'habituer au rythme de vie très rapide, à la ponctualité - qui n'est pas l'apanage des Allemands - et à la gestion du temps : souvent, même les rendez-vous avec des parents et des amis sont planifiés plusieurs jours à l'avance.

La liste est longue des choses qui peuvent faire froncer les sourcils de ceux qui ont grandi dans une autre culture : la façon de parler (ou de ne pas parler) aux étrangers, d'assaisonner les plats, de s'habiller… Par ailleurs, les relations interpersonnelles sont très différentes, que ce soit entre hommes et femmes ou entre adultes et enfants.

Rassismus Ausländerhass

Le racisme est un problème récurrent dans beaucoup de pays européens

L'importance de parler de ses difficultés

Pas de raison de s'alarmer pour autant : tous ceux qui atterrissent dans un pays étranger, quel qu'il soit, font l'expérience du choc culturel et des sentiments qui vont avec : frustration, impuissance, peur, déprime ou solitude… Certains tombent même malades. Mais il existe des stratégies efficaces pour surmonter ce choc, comme parler à des amis, raconter par écrit ses expériences, essayer de faire de nouvelles connaissances. Dans tous les cas, soyez patients et restez positifs.

En particulier si vous êtes confrontés à la discrimination ou au racisme : demandez de l’aide à vos amis, aux organismes sociaux et, en cas d'urgence, à la police. C'est vrai, il est difficile de prouver qu'on a été victime de discrimination ou de racisme, pour la location d'un appartement ou lors d'un entretien d’embauche par exemple… Mais baisser les bras est la pire des options. Mieux vaut parler à quelqu'un qui peut vous aider.

Auteur : Klaus Dahmann
Edition : Anne-Julie Martin

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet