1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Des cérémonies de purification pour les âmes errantes au Togo

Cette semaine se déroulent au Togo ce qu'on nomme les "cérémonies de purification". Il est ainsi prévu des prières musulmanes et des messes et cultes. Déjà jeudi des cérémonies traditionnelles se sont déroulées à Lomé.

Écouter l'audio 02:01

"Je pense que nous perdons du temps" ( Spéro Mawulé)

Elles ont été caractérisées par des libations pour calmer les âmes errantes des Togolais dont le sang a été versé lors des différents troubles qu’a connus le pays ces dernières années. A Lomé, des prêtres traditionnels vêtus de blanc ont invoqué les mânes des ancêtres pour que le Togo soit lavée des impuretés,

Wahlen in Togo Flagge (AP)

avant d’immoler un bélier et un coq. Togbui Gnagblodjro III, président de la confédération des prêtres traditionnels du Togo est revenu sur l’importance de cette cérémonie de purification.

"On n’invoque pas les ancêtres comme on veut. Il y a eu une situation qui s’est installée dans le pays et on a consulté. Et ce sont les oracles qui nous ont indiqué les cérémonies que nous sommes en train de faire. Ce n’est pas du folklore. Les oracles nous ont dit que si on fait correctement tout ce qu’ils nous ont demandé, alors le Togo aura la paix."

L'organisation des cérémonies de purification au Togo fait partie des recommandations de la Commission vérité, justice et réconciliation, mise sur pied en 2009 par le président, Faure Gnassingbé. Et Awa Nana Daboya, la présidente du Haut-commissariat à la réconciliation et au renforcement de l'unité nationale (HCRRUN) s’est réjouit du début effectif des cérémonies : « c’est des moments d’intenses émotions, et vraiment de grâce infinie. Le Togo est purifié ».

L'opposition est contre

Au sein de l’opinion, l’adhésion n’est pas totale. Beaucoup de Togolais s’interrogent sur les garanties de non répétition de la violence politique au Togo après ces cérémonies. Et pour Spéro Mawulé, président du collectif des organisations en lutte contre l’impunité au Togo, c’est une perte de temps, l’essentiel reste à faire. « En réalité, je pense que nous perdons du temps. Les présumés auteurs des actes de violences n’ont jamais reconnu leur responsabilité, ils n’ont jamais présenté des excuses et on passe directement à une purification. Est ce que ça voudrait dire que les gens ne vont plus désormais commettre des tortures, des crimes sur la terre de nos aïeux? Et si ça se fait, ça veut dire que cette cérémonie n’aurait servi à rien. Il vaut mieux plutôt s’engager à faire les reformes constitutionnelles et institutionnelles, asseoir une démocratie."

En lieu et place de ces cérémonies dites de purification, une partie de la classe politique aussi demande une vraie justice et la repentance des auteurs des crimes graves. Rappelons que l’opposition togolaise et les autorités en place n’accordent toujours pas leur violon sur les réformes politiques à mener dans le pays.

 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !