1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Des Bus "made in Cameroun"

Installée au Port de Douala, une société camerounaise produit depuis 2015 des bus Mercedes. L’entreprise importe des moteurs et châssis fabriqués en Europe qu’elle adapte ensuite aux besoins des voyageurs.

Écouter l'audio 02:11

Des Bus adaptés aux réalités du Cameroun

Au coin d’une rue situé dans le port de Douala, un rêve est devenu réalité. Ici, un ancien transporteur, Befeu Albert Konkou, a implanté une usine de fabrication de bus Mercedes. 
Emile Funeji dirige une société finançant un de ses clients elle explique : "Nous avons visité ces ateliers, par rapport à la qualité du matériel utilisé, nous pensons que le client a fait un bon choix."
Le client, c’est Antoine Sotako, directeur administratif d’une société de transporteurs en commun, qui préfère les bus fabriqués dans cette usine: "On a cet avantage que pour ce qui concerne la construction, on voit ce qui se passe sur place. Contrairement à ce qu’on importe sans savoir avec quel type de matériel le bus a été construit. Nous sommes à l’usine, nous voyons la construction des véhicules que nous allons utiliser. Donc, ça nous rassure" précise t'il.

Assemblage mais aussi construction sur place

L’entreprise Sotrabus n’est pas un simple assembleur mais aussi un constructeur automobile puisque certaines pièces sont fabriquées sur place. David Nchéonoussi, le directeur administratif précise: "Nous procédons à la construction et l’assemblage. Vous allez voir qu’on préfabrique d’abord les pièces à part, à base des matières premières importées ou achetées localement. Une fois les pièces préfabriquées, on procède à l’assemblage pour avoir un bus."

Il aura fallu dix ans pour monter cette usine. 12 bus y ont été construits la première année de fonctionnement en 2015, 30 bus en 2016, et la société entend doubler sa production en 2017. Les gabarits sont de 45, 50, 55 et 70 places assises. 

Des bus adaptés aux réalités locales

David Nchéonoussi explique: "Nous savons qu’en Afrique on voyage surtout avec les bagages. Nous tenons compte de l’espace des soutes à bagages, de la voile avant, de la hauteur parce que vue l’état dégradé des routes, il ne faut pas que le bus soit trop bas, sinon il y a des zones où ça ne peut pas circuler."
Le directeur administratif souligne que les bus "made in Cameroun" ont un meilleur rapport qualité-prix. Une demi-dizaine de sociétés locales de transport en commun est déjà dans son portefeuille clients. Il estime désormais le site de l’entreprise trop  étroit, et tend la main aux pouvoirs publics pour bénéficier d'une aide.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !