1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Des actions "légales et pacifiques" contre Sassou

Tous sont déjà signataires de la charte de l’opposition pour la Victoire, plus connue sous le nom de charte anti-Sassou, et ils annoncent la marche à suivre dans la période post-électorale: la voie légale.

Les appels au calme s'étaient multipliés, ces dernières semaine, alors que Denis Sassou N'Guesso s'est trouvé élu président dès le premier tour du scrutin. À l'international, on craignait une explosion de violence, après quatre jours de coupure des télécommunications. Après quelques jours de flottement, l'opposition semble avoir choisi la voie pacifique: les quatre candidats déçus à la présidentielle appellent le "peuple congolais" à contester par des "actions légales et pacifiques" cette réélection. Le communiqué, daté du vendredi 25 mars est signé de Jean Marie Michel Mokoko,

Guy-Brice Parfait Kolélas, Claudine Munari et André Okombi Salissa. Tous sont déjà signataires de la charte de l’opposition pour la Victoire, plus connue sous le nom de charte anti-Sassou. Une contestation qui doit prendre la forme d’une opération ville morte, le 29 mars. Elle pourrait être suivie "d'autres grèves, meetings et marches pacifiques jusqu'au respect du verdict des urnes". La police congolaise avait empêché la tenue d'une conférence de presse et dispersé par la force les manifestants, vendredi 25 mars, à Brazzaville. Plus d'une centaine de policiers on alors bloqué les abords du siège de l'union panafricaine pour la démocratie et le progrès social (UPADS)

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !