1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Derrière le soutien à Abijan, le fantôme de la Françafrique

72 heures après l’attentat suicide qui a frappé Grand-Bassam, la Côte d'Ivoire continue de compter ses morts. Après le drame de dimanche, la France a dépêché sur place deux membres de son gouvernement.

Écouter l'audio 02:36

« L’Afrique ne doit pas continuer à sous-traiter sa sécurité avec la France » (Seidik Abba)

Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères et Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, se sont rendus en Côte d'Ivoire pour manifester leur soutien et renforcer la coopération en matière de lutte contre le terrorisme entre Paris et Abidjan. Une initiative qui ne plait pas à tout le monde.

En soi, la solidarité de la France en vers les Ivoiriens ne pose pas problèmes. C'est plutôt la persistance des pratiques de la Françafrique qui fait l'objet de critique. Elles correspondent à une époque révolue, selon Seidik Abba, journaliste, rédacteur en chef à Mondafrique. Cliquez sur l'audio ci-dessus pour plus d'explications.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !