1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Sport

Dernier match de Lukas Podolski avec la Mannschaft

Mercredi soir, l'Allemagne affronte l'Angleterre en match amical à Dortmund. L'occasion de voir une dernière fois Lukas Podolski fouler les terrains sous le maillot de la Mannschaft.

A bientôt 32 ans, Lukas Podolski a décidé de prendre sa retraite internationale, et ce après treize années à jouer pour l'équipe nationale d'Allemagne. Treize années au cours desquelles il aura porté à 129 reprises le maillot frappé de l'Aigle et marqué 48 buts. Treize années de bonheur, comme il l'a expliqué hier en conférence de presse :

"Il n'y a pas un moment durant toute cette période que je considère comme étant au-dessus des autres. Peut-être la Coupe du monde 2006, parce que c'était à domicile, parce que l'ambiance était formidable, et parce que c'est rare pour un footballeur de jouer un aussi gros tournoi à la maison. Mais sinon, je n'ai pas de moment préféré. Ce ne serait juste pour les autres moments. C'est pourquoi je considère toutes ces années comme étant un ensemble."

Jahresrückblick Juni 2006 Deutschland Fußball WM (AP)

Le symbole du renouveau allemand

Lukas Podolski s'était montré particulièrement efficace durant la Coupe du monde 2006 : du haut de ses 21 ans, il incarnait alors cette jeune génération montante, symbole de la remise en question du football allemand, plus tourné vers les jeunes. Titulaire durant ce Mondial, il avait inscrit trois buts, mais n'était pas parvenu à qualifier l'Allemagne pour la finale. La Mannschaft qui avait vu son rêve brisé en demi-finale par l'Italie en prolongations, et c'était déjà à Dortmund.

Le chouchou du public

Durant sa carrière, Lukas Podolski a joué à Cologne (la ville dont il est originaire), mais aussi au Bayern Munich et à Arsenal; aujourd'hui, il est en Turquie, du côté de Galatasaray, et la saison prochaine, il jouera pour le Vissel Kobe, au Japon. Mais là où il s'est toujours le mieux senti, c'est en équipe nationale. Il a été de toutes les dernières campagnes : finaliste de l'Euro 2008, demi-finaliste du Mondial 2010, encore demi-finaliste en 2012 lors de l'Euro. Et enfin, la consécration en 2014, avec la Coupe du monde remportée au Brésil. Bien qu'il ait joué un rôle mineur sur le terrain lors du Mondial, Lukas Podolski en a joué un autre, en coulisses. Sa bonne humeur contagieuse a permis au groupe de bien vivre ensemble pendant un mois, et donc d'aborder sereinement ce tournoi. Parce que Podolski est un type adorable, c'est le chouchou du public, comme l'explique son sélectionneur Joachim Löw :

"Dès qu'il arrive quelque part, Lukas fait chavirer les coeurs. Et c'est normal, parce que c'est quelqu'un qui a beaucoup d'empathie et qui a énormément de respect pour autrui."

Ce soir, donc, ils seront des dizaines de milliers à Dortmund pour acclamer une dernière fois celui qu'on surnomme "le Prince Poldi". Allemagne-Angleterre, début de la rencontre à 19h45 TU.